Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22 juillet 2015

L'EUROPEANISATION DE LA JUSTICE PENALE - PROGRAMME

PROGRAMME p.1.jpg

PROGRAMME

9h00. Accueil et propos introductif

Mme Muriel REBOURG, Professeur de droit privé et sciences criminelles à l’Université de Bretagne occidentale, Directrice du Centre de recherche en droit privé (CRDP)

M. Alexandre TREMOLIERE, Président de l’Association des magistrats de l’Union européenne, Magistrat à l’administration centrale du ministère de la Justice

 

Matinée : La difficile mise en œuvre d’une véritable Eurojustice

Sous la présidence de M. Philippe JEANNIN, Président près la Cour d’appel de Rennes

 

9h30. L’éclatement persistant des sources européennes

Mme Anne WEYEMBERGH, Professeur à l’Université libre de Bruxelles (ULB), Présidente de l’Institut d’études européennes de l’ULB

 

10h00. Les difficultés d’une véritable formation judiciaire européenne

Mme Clémence CARON, Magistrat, animatrice du pôle « Dimension internationale de la justice », Ecole nationale de la magistrature

 

10h30. Discussion

10h45. Pause

 

11h00. L’harmonisation et la voie ouverte par le traité de Lisbonne

Mme Sylvie CIMAMONTI, Professeur de droit privé et sciences criminelles à l’Université d’Aix-Marseille, Directrice du Laboratoire de droit privé et de sciences criminelles (LDPSC)

 

11h30. Le mécanisme de mimétisme législatif régional

Mme Akila TALEB-KARLSSON, Maître de conférences en droit privé et sciences criminelles à l’Université de Toulon

 

12h00. La résistance des Etats et la coopération renforcée

M. Alan HERVE, Professeur de droit public à l’Université de Bretagne occidentale

 

12h30. Discussion

 

Après-midi : La reconnaissance d’une Eurojustice en devenir

Sous la présidence de Mme Véronique MALBEC, Procureur général près la Cour d’appel de Rennes

 

14h00. Le Réseau des présidents des cours suprêmes judiciaires de l’Union européenne et autres « instruments » de coopération comme les magistrats de liaison

M. Geert CORSTENS, Ancien Premier président de la Cour suprême des Pays-Bas, Ancien président du Réseau des présidents de cours suprêmes judiciaires de l’Union européenne, Appointing authority Iran US Claims Tribunal

 

14h30. Le mandat d’arrêt européen, exemple de l’efficacité procédurale européenne

M. Gildas ROUSSEL, Maître de conférences en droit privé et sciences criminelles à l’Université de Bretagne occidentale et M. Pierre JOURDIN, Juge d’instruction au Tribunal de grande instance de Brest

 

15h00. Eurojust, clé de voûte de l’Eurojustice ?

Mme Sylvie PETIT-LECLAIR, Procureur général près la Cour d’appel de Caen, ancien membre national pour la France à Eurojust et ancien magistrat de liaison

 

15h30. Discussion

15h45. Pause

 

16h00. Un parquet européen : quand, comment et pourquoi ?

Mme Jocelyne LEBLOIS-HAPPE, Professeur de droit privé et sciences criminelles à l’Université de Strasbourg, membre du groupe European Criminal Policy Initiative et du groupe d’experts sur la politique pénale de l’UE (Commission européenne)

 

16h30. L’institution d’une Cour pénale européenne : entre utopie et nécessité

M. François-Xavier ROUX-DEMARE, Maître de conférences en droit privé et sciences criminelles à l’Université de Bretagne occidentale

 

17h00. Discussion

 

17h15. Rapport conclusif

M. Jean PRADEL, Professeur émérite de l’Université de Poitiers

 

Programme p. 2.jpg

21 juillet 2015

L'EUROPEANISATION DE LA JUSTICE PENALE - 23 octobre 2015

Le colloque intitulé "L'européanisation de la justice pénale" se déroulera à l'Université de Bretagne occidentale le 23 octobre 2015,

 

sous le haut patronage de Madame la garde des Sceaux, ministre de la Justice, Christiane TAUBIRA

 

MINISTERE DE LA JUSTICE LOGO.png

18 octobre 2014

Le droit pénal face à la diffusion de sa vie privée sur Internet

Intervention personnelle sur le droit pénal face à la diffusion de sa vie privée sur Internet

Photo.png

L’intérêt du public et des médias pour les affaires criminelles, s’il n’est pas récent, semble de plus en plus marqué. Dans ces affaires, l’injonction de transparence et les moyens déployés pour mettre en lumière la « vérité », n’ont jamais été aussi exigeants. Alors même que la protection de la vie privée est mieux prise en compte par la législation.

Médias et justice révèlent et rendent publique cette figure criminelle. Mais comment ce portrait est-il construit et que nous donne-t-il à voir ? Car, tant dans la forme que dans le contenu, médias et justice, comme le thérapeute dans son évaluation, obéissent à des codes. Dès lors comment ces codes influencent-ils notre regard ?

Pouvons-nous nous fier à ce qui nous est montré ? Et dans ce qui reste caché, n’y aurait-il pas une part de sincérité ?

En toile de fond, ce sont les voies sinueuses et souvent imbriquées qu’empruntent vie publique, vie privée et intimité que nous allons tenter d’explorer lors de cette nouvelle journée.

Les Journées d’Etude sont destinées aux professionnels de santé, du social et de justice, amenés à prendre en charge cette population. Conçues comme un lieu d’échange, les professionnels pourront y partager et débattre de leurs pratiques, de leurs réflexions, de leurs difficultés et de leurs attentes.

 

Programme de la Journée d'étude

Plaquette JE CRAVS Jeudi 23 Octobre 2014.pdf