Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02 juin 2006

BAK Brigade Anti Keufs ..........OU........... KAB Komportement à banir ????

medium_bak93-3.jpg

SEPTEMBRE 2002 

Sur:  http://www.en-droit.com/index.php?pa=32&pg=breves&...

03/09/2002 – FRANCE – Le signe “Brigade Anti Keufs” déposé en tant que marque à l’INPI.
Deux syndicats de police viennent de porter plainte à l’encontre d’un créateur de 28 ans pour outrage et intimidation à agents de la force publique. En effet, des policiers ont découvert que celui-ci a créé des vêtements arborant le signe “BAK, Brigade Anti Keufs” accompagné soit du nombre 93, faisant référence au département de la Seine-Saint-Denis, soit du dessin d’un fusil Kalachnikov. En outre, le slogan “BAK, Brigade Anti Keufs” a été déposée comme marque auprès de l’INPI. Le parquet a ainsi ordonné l’ouverture d’une enquête préliminaire.
 

JUIN 2002 

Sur:     http://www.stylehiphop.com/article-a-5-r-b_a_k_93.html

L'équipe de Stylehiphop.com a rencontré pour vous le fondateur de la street wear BAK93, en vue d'en apprendre un peu plus sur une marque très contreversée...Marque au départ peu connue, la plainte déposée par les syndicats de police envers BAK93 sera la source de nombreux ennuis pour ses fondateurs, mais permettra également d'appuyer médiatiquement cette marque qui n'est pas près de s'arrêter là... Suite à plusieurs parutions dans divers journaux de 20 heures, Norté (fondateur de la marque) a été ammené à s'expliquer dans l'émission "ça me révolte" sur M6 devant 7 millions de téléspectateurs... Aujourd'hui que signifie "BAK 93"?
Au niveau de la signification rien a changé on est toujours fidèle à notre concept de départ. Il faut préciser que chacun est libre d'apporter sa propre signification et certes, l'idée de départ est assez incisive et controversée mais il ne s'agit en aucun cas d'un appel à la violence. Certains verront en effet, dans BAK 93, les initiales de "Brigade Anti Keufs", d'autres l'interprêteront comme " Brigade Anti Koke", ou "Brigade Anti Kailloux"...

 

medium_020606roy.jpgJUIN 2006

Je n'ai pas trouvé beaucoup d'informations concernant cette marque, ni les suites judiciaires engagées en 2002. Cependant, il semble que "BAK, Brigade anti Keufs Korrompus" n'a pas fini de faire parler de soit. A Royan, deux royannais (Alexandre Paysant et Armand Egot) ont été interpellé par la police. L'un d'eux portait un tee-shirt avec ces inscriptions, l'autre un tee-shirt et un pantalon. Amenés au commissariats, les autorités policières leur ont demandé de quitter ces vêtements car outrageants, puis de partir. Ils ont donc quitté torse nu ou en calçon le commissariat. Ce serait la seconde fois selon eux, mais ils n'avaient pas porté plainte la première fois (pas de confirmation). Ils sont dès lors aller porter plainte contre les policiers auprès de la gendarmerie. La plainte a été transmise au Parquet de Saintes. Notons que les deux jeunes sont connus des forces de police, mais ont payé leur dette... Représentés par Maître Gilbert Collard, avocat des bonnes causes, il fonde sa plainte pour atteinte à la dignité. Je crois que le pire est lorsqu'il s'aventure à dire: "On sème l'humiliation et on s'étonne de récolter le désordre".On se demande qui se moque de qui!!!! Je suis tout à fait d'accord que chacun a droit à être représenté par un défenseur et à avoir accès à la justice au travers d'un procès équitable et contradictoire.... mais ne devrait-il pas arrêter ces phrases médiatiques réellement débiles, qui déshonnorent la profession.

Donc d'un côté, des agents de police poursuivis pour atteinte à la dignité; de l'autre, certainement une plainte pour outrage....

Pour ma part, il me semble qu'humilier et porter atteinte aux valeurs de la République trouble la dignité de chaque français. Au même titre que les paroles haineuses de certaines chansons ( http://fxrd.blogspirit.com/archive/2005/12/04/plaintes-contre-7-groupes-de-rap-intervention-dans-l-emissio.html ), les appels aujourd'hui à la haine contre les autorités policières, demain judiciaires ...  doivent être punis.

 

Face à un constat criminel évident, seule Ségolène Royal avance des propositions face à une Gauche passive

medium_h_9_ill_778804_roaylbis00872086.jpgJe dois avouer que j'ai été surpris par les déclarations de Ségolène Royal... mais agréablement surpris. J'avais critiqué le fait que les partis aiment à critiquer l'opposition sans jamais apporter de nouvelles idées (cf: le débat sur le CPE où la Gauche a pris plaisir à critiquer sans ne jamais proposer une idée en substitution), or, en matière sécuritaire, la Gauche se démarque par les virulentes critiques faites aux partis de Droite sans jamais se mouiller dans le débat. Je félicite Ségolène Royal d'être entrer dans ce débat.

Avant de continuer, je m'étonne sur un petit point. J'ai lu de nombreuses réactions.... disant qu'elle empiète sur le terrain de la Droite, sur le domaine de Nicolas Sarkozy, qu'elle veut attirer un électorat populaire, un électorat de Droite ou d'extrême Droite, qu'elle fait une politique de Droite, .... blablabla, le tout pour dire qu'elle présente un projet de Droite. Je m'étonne en fait sur un point: la sécurité n'apparait plus comme un élément de politique intérieure mais comme un domaine exclusif d'un parti politique. Or, je pense que la sécurité, d'une part fait parti du débat politique national et de fait intéresse l'ensemble des partis politiques; d'autre part, c'est un domaine auquels les citoyens français portent beaucoup d'importance. Je trouve donc les critiques faites à Ségolène Royal sur ce point vraiment infondées.... qu'elles viennent de Gauche et des Verts ou de Droite.

Sur les propositions faites, elle propose des établissements avec un encadrement militaire pour les jeunes délinquants de plus de 16 ans ainsi qu'une mise sous tutelle des allocations familiales pour les familles qui n'assurent pas leurs obligations.

La seconde idée concernant les allocations familiales n'est pas vraiment nouvelle puisqu'elle a déjà été proposée assez récemment, et la loi prévoit déjà de telles mesures. Soulignons que cette idée avait été assez mal acceuilli à gauche... La première idée sur l'encadrement militaire étonne dans le fait que cet encadrement soit militaire. Sincèrement, je ne suis pas choqué par une telle proposition. Il semble au contraire que l'idée doit être exploitée avant de tirer des conclusions attives. Je n'ai pas connu le service militaire, cependant, je ne crois pas que les millions de citoyens français ayant accomplis leur service en soient ressortis accablés. Il me parait étonnant qu'à notre époque, l'on face encore des amalgammes aussi anciens! Un tel encadrement peut apparaitre comme une bonne alternative à l'emprisonnement, surtout en permettant une infrastructure plus adaptée pour la réhabilitation.

Je félicite donc Ségolène Royal pour son intervention en matière sécuritaire dans ce débat bien que l'on peut le caractériser comme visant la course à la présidence. Elle apparait de plus en plus comme une candidate forte, indépendante et réaliste.... Qui pourrait vite faire oublier le manque (ou plutôt l'absence) de charisme de Lionel Jospin et de François Hollande!