Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04 décembre 2005

Plaintes contre 7 groupes de rap: intervention dans l'émission "On ne peut pas plaire à tout le monde"

J'avoue, je ne m'étais pas intéressé à ce sujet pour deux raisons:

- beaucoup d'articles et de blogs ont relayé l'information

- les insultes et plaintes sont le fond de commerce de ces groupes

Cependant, j'aimerais intervenir, car j'ai eu la chance ou la malchance de voir l'émission "On ne peut pas plaire à tout le monde" chez des amis. (Je n'en parle qu'aujourd'hui car je ne l'ai vu qu'hier).

Tout d'abord, il semblerait nécessaire de remettre deux choses à leur place. L'initiative engagée par le Député Grosdidier et plusieurs autres députés auraient débuté en août dernier donc bien avant les violences urbaines. De plus, lui même explique qu'il pense que les paroles incriminés sont un DES éléments de ces violences, non un facteur exclusif. Enfin, et il faut le rappeler, le rap n'est pas en cause mais seulement certaines chansons.

Mais passons... Ce qui m'a choqué, c'est l'intervention de Corneille, Gad Elmaleh et surtout Jeanne Moreau; qui sont intervenus entre le Député Grosdidier et Monsieur R. qui expliquaient leur position. Les trois artistes soutenaient Monsieur R. car selon eux, il est un artiste et que le politique ne peut comprendre cet univers. Il est donc nécessaire de ne pas censurer un artiste car sa démarche est différente. En revanche, ils n'ont pas du tout été choqués des paroles de la chanson de Monsieur R. "la France est une garde, n'oublie pas de la baiser jusqu'à l'épuiser, comme une salope il faut la traiter", ni d'ailleurs aux autres exemples cités par le député rappelant des insultes injurieuses envers la France ou racistes envers les français (ou "gouères"). Dans ces cas-là, cette même justification pourrait servir aux groupes de rock néo-fascistes ou nazis. Pourquoi dissocier certains groupes de rock et ne pas dissocier certains groupes de rap? Chacun trouve normal l'interdiction de chansons antisémites ou racistes (qu'en passerait Gad Elmaleh ou Corneille si une telle chanson était diffusée à la radio: artiste?); mais non quand elle vient de rappeurs? Pour ma part, je pense que ces chansons doivent être interdites. Premièrement, elles sont racistes car n'oublions pas que le racisme va dans tous les sens: les blancs contre les noirs, les noirs contre les blancs, les blancs contre les maghrébins, les maghrébins contre les blancs.....; et que toutes ces oppositions sont identiques. Si on en condamne une, on condamne les autres.  Deuxièmement, ces quelques chansons font du tort à tout le rap, qui de fait est montré du doigt; alors que ce ne sont que quelques groupes qui sont montré du doigt.

Pendant le reportage de l'émission pour ce sujet, un sociologue a expliqué que ces chansons sont un exutoires et qu'il fallait laisser faire pour permettre de canaliser les énergies.... Très bien, bonne idée même!!! Demain, on va pouvoir allumer la radio.... au programme chanson racistes, antisémites, homophobes...... Je suis sincèrement contre cet argument qui est selon moi franchement débile!!!

Commentaires

Ceux qui croyaient que la musique adoucissaient les moeurs se sont bien trompés...
Le comportement de la France ne justifient en rien leur prose haineuse. Les incidents des banlieues ont été condamnés pour les mêmes raisons : leur injustification, au-delà du sort que la France leur réserve.

Écrit par : Titem | 04 décembre 2005

Les commentaires sont fermés.