15 octobre 2010

La dissertation juridique (Méthodologie)

Il faut garder à l’esprit que le but d’une dissertation est d’offrir une construction ordonnée du développement explicatif permettant de présenter un sujet donné. Pour cela, il faudra s’atteler à proposer une construction intelligente au lecteur dans un plan simple pour permettre une grande clarté. Il faut se rappeler que le but premier est que le lecteur (bien souvent correcteur) vous comprenne !
S’agissant du plan à proprement dit, il faut néanmoins rappeler, pour se rassurer de suite, que « les plans parfaits sont rares. Il faut souvent se contenter des moins mauvais » [GRUA (F.), Méthode des études de droit, Dalloz, p : 48].

La dissertation impose donc une réflexion sur un sujet donné. Selon Mme Muriel FABRE-MAGNAN, « il s’agit d’analyser la problématique du sujet et de donner des pistes permettant de résoudre celle-ci » (Introduction générale au droit. Cours et méthodologie, PUF, 2009, p : 269). Elle va permettre à l’étudiant d’exposer ses connaissances personnelles à travers une réflexion ou une confrontation des règles ou principes juridiques.

Attention, le but n’est pas de retranscrire les connaissances apprises dans son cours. Il s’agit de présenter sa réflexion personnelle sur un sujet, à l’aide de ces connaissances tirées notamment du cours. Il ne faut donc pas avoir une attitude descriptive mais une attitude réfléchie et critique. 

Pour réaliser ce travail, il semble judicieux de suivre un cheminement précis. Voici les différentes étapes qui composent ce travail.

1)      Lire le sujet

Cette première étape provoque bien souvent un sourire aux étudiants. On ressent même parfois une certaine moquerie de plusieurs étudiants ou une vexation laissant croire que l’on prend ces derniers pour des idiots. Pourtant, tel n’est pas la volonté de l’enseignant présentant une méthodologie de la dissertation. 

Il apparait essentiel de lire très attentivement le sujet. Le but est d’éviter toute mauvaise compréhension de celui-ci. En outre, dans l’excitation d’un examen ou d’un concours ainsi que la fatalité d’une épreuve dans un temps imparti, l’étudiant tend à vouloir se précipiter pour débuter au plus vite une écriture rassurante d’idées sur un brouillon. Au contraire, il convient de lire plusieurs fois le sujet pour permettre d’en prendre connaissance, le comprendre et le définir. Pour éviter tout hors sujet, il semble nécessaire d’avoir une attention pointue :

-          Définir chaque terme du sujet, évitant les hors sujets et mettant en exergue les possibles subtilités de la problématique.

-           Prêter une attention à la ponctuation. Une question laisse supposer qu’il s’agira de répondre à celle-ci en argumentant sa prise de position.

-          Attention à la rédaction du sujet lui-même, en prêtant attention aux singuliers ou aux pluriels, les mots de liaison, article défini – article indéfini…

 

Par exemple : « Peut-on réviser l’adage « Nul n’est censé ignorer la loi ? » et « Faut-il réformer l’adage « Nul n’est censé ignoré la loi ? ». Ces deux sujets nécessitent les mêmes connaissances. Cependant, la copie ne sera pas construite de la même manière. « Peut-on » implique que l’on réfléchisse aux obstacles d’une telle réforme. « Faut-il » oblige à envisager une réponse positive ou négative (avec de possibles nuances).



2)      Travailler au brouillon

Chaque terme qui compose le sujet doit être défini et étudié. Certes, la construction de la dissertation se base bien souvent sur la scission d’un des mots du sujet (ou de l’unique terme du sujet s’il se compose d’un seul mot). Il convient alors de bien repérer le terme prédominant du sujet posé. Néanmoins, il faut avoir prêté attention à tous les termes du sujet, ainsi qu’aux différents sens qu’ils peuvent revêtir.

Il faut ensuite noter au brouillon toutes les idées en relation avec le sujet. Ne cherchez pas à organiser ces idées… notez tout ce qui vous semble avoir un intérêt pour travailler sur le sujet. Il s’agit de ne rien oublier : notez toutes les réflexions qui vous viennent à l’esprit (le tri viendra après…). Pour cela, utilisez vos connaissances personnelles : cours, travaux dirigés, lectures personnelles d’articles de doctrine ou de la jurisprudence…

Lorsque vous avez épuisé toutes vos idées et vos « souvenirs », vous allez pouvoir travailler à les classer. Vous allez rapprocher les idées entre elles. Vous allez remarquer que certaines se complètent et d’autres s’opposent…  Certaines idées pourront aussi apparaître complètement isolées et n’avoir aucun rapport avec les autres ; mettez-les de côté.

De même, certains sujets proposés devraient nécessiter plusieurs centaines de page pour être complet. Il va de soit que vous n’allez pas épuiser le sujet en quelques pages ! Il s’agira alors de présenter le sujet au travers les idées essentielles.

Vous allez alors remarquer que plusieurs grandes idées directrices vont apparaître.

 

3)      Construire un plan

C’est la suite logique de l’organisation que vous venez d’effectuer. Les idées directrices dégagées par cette mise en ordre permettent bien souvent de dégager votre construction.

Attention, votre plan doit bien être le résultat de ce travail, c’est-à-dire : lire le sujet, écrire toutes les idées vous venant à l’esprit, organiser vos idées, réfléchir à un plan …
Il ne faut surtout pas que votre plan soit à l’origine de vos idées, c’est-à-dire : lire le sujet, poser un plan, rechercher des idées pour mettre dans ses parties…

Vos idées doivent être à l’origine de votre plan … et non pas l’inverse. Attention donc de ne pas se laisser tromper par une « révélation » lors de la lecture du sujet ! Bien souvent, on croit (en lisant le sujet) avoir trouvé un plan idéal… Vous risquez de mal comprendre le sujet, d’oublier des pans complets de réflexion, de répéter des idées…

Votre plan doit alors se caractériser par sa cohérence et sa logique. On ne doit pas avoir de répétitions. Si des idées se retrouvent à différents endroits de votre copie, c’est que votre plan est mal construit. Votre raisonnement doit aussi se poursuivre logiquement et de façon fluide : aucun retour en arrière ne doit être effectué. Par exemple, ne présentez-pas les exceptions avant le principe !

Vous allez remarquer que lorsque vous aurez organisé vos idées, deux grandes idées directrices vont apparaître. Vous pouvez éventuellement repérer (bien que plus rare) quatre groupes d’idées, qui se rejoindront sous deux grandes idées. Ces groupes vont constitués vos deux parties, deux sous-parties.

Les étudiants en droit se voient imposés cette construction juridique symétrique ou bipartite : deux parties composées de deux sous-parties. Il est vivement déconseillé de passer outre cette construction… D’aucuns soulignent qu’il vaut mieux un bon plan en trois ou quatre partie, qu’un mauvais en deux parties. En théorie, cette observation est tout à fait louable… mais le défaut de plan en deux parties sera souvent perçu comme un manque d’analyse, de réflexion, etc…

I)                    …………..
A) ………………….
B)………….

II)                  …………………
A) …………………

B)…………………

 

Dans chaque sous-partie, vous prendrez le soin d’organiser vos idées. Il est conseillé de prévoir un paragraphe par idée.

Chaque partie et sous-partie possède un titre court et précis. Ce titre doit permettre de résumer les idées essentielles développées à l’intérieur. Attention à vouloir des titres originaux. Votre titre doit être compris par le lecteur. Court et ne se composant pas de verbe conjugué. Il est aussi déconseillé de faire des titres avec une phrase débutant en I ou A et finissant en II ou B.

Plans « bateaux » et plans d’idées :

On appelle plans « bateaux » les plans-types, qui peuvent être utilisés pour une grande majorité des sujets. Le reproche de ces plans est le caractère bien souvent trop descriptif. A contrario, ils sont bien souvent simples, permettant une présentation claire d’un sujet.  En voici différents exemples, qu’il peut être judicieux de garder à l’esprit, faute de mieux :

I)                    Notion

II)                  Mise en œuvre

I)                    Conditions

II)                  Effets

I)                    Notion

II)                  Régime

I)                    Fondement

II)                  Portée

I)                    Création

II)                  Fonctionnement
 

I)                    Principes

II)                  Exceptions

III)                Oui

IV)               Mais

 

I)                    Non

II)                  Mais

A compter, on trouve les plans chronologiques. Il peut arriver que certains sujets connaissent des évolutions importantes dans le temps (par exemple, la situation juridique avant et après un revirement de jurisprudence), le plan chronologique peut éventuellement s’y adapter. De même, on retrouvera parfois  l’utilité du plan chronologique en matière historique.

Le plan recherché est le plan d’idées. Ce type de plans permette de présenter une synthèse du sujet au travers une réflexion approfondie et personnelle de l’étudiant.

Plusieurs auteurs soulignent que la fusion des deux types de plan est le mieux : ne pas être trop technique, ne pas être trop abstrait… mais savoir doser les deux.

 

4)      Rédiger votre copie

Vous êtes soumis à une contrainte de temps. Vous n’avez donc pas la possibilité de rédiger votre copie au brouillon. Il faut alors désormais travailler directement sur votre copie.

Avant de vous lancer dans l’écriture, rappelez-vous bien :

-          Faites des phrases courtes … malgré les nombreux rappels, nous avons tous tendance à faire de longs développements. Malheureusement, nous sommes bien souvent pris dans notre travail avec une idée bien en tête. A la relecture (et à la lecture par un tiers), la compréhension devient bien souvent difficile. Pour éviter de perdre le lecteur qui n’arrivera plus à suivre votre développement, ayez une écriture simple et compréhensible ; ce que facilite les phrases courtes.

-          Signez votre style.

-          Faites attention à l’orthographe.

-          Soignez vivement votre présentation et votre écriture. Il va de soit que si votre copie s’apparente à un torchon, le correcteur aura un avis immédiatement négatif sur votre travail. Cette appréhension aura consciemment ou inconsciemment un impact sur votre notation.

Pour la rédaction à proprement dite :

Une introduction :

L’introduction est un élément essentiel de votre copie puisque c’est ce que le lecteur va lire en premier de vous. Il est primordial de la soigner d’autant qu’elle correspond à une part importante de votre copie (1/4 à 1/3 de votre copie). Les étudiants ont trop souvent tendance à « bâcler » cet élément de la copie.

L’introduction est souvent présentée comme une sorte d’observation du sujet. Vous allez présenter le sujet, avant d’entrer dans le détail dans le développement. Son but est donc d’écarter toute incompréhension sur le sujet. Selon MM. GOUBEAUX et BIHR (Les épreuves écrites en droit civil, LGDJ, 10e éd., 2005), l’introduction doit préciser de quoi on parle et pourquoi, comment on en parle et pourquoi.

De façon général, l’introduction permet de définir les termes du sujet, de délimiter le sujet (dans le temps, dans l’espace), de présenter l’intérêt du sujet, présenter son plan, justifier son plan.

Votre introduction se compose de plusieurs points, allant du général vers le particulier. C’est donc une construction en entonnoir … c’est-à-dire :

-          Vous pouvez débuter votre copie par ce que l’on appelle couramment « la phrase d’accroche ». Il s’agit d’évoquer de façon pertinente voire original (sans jamais oublier vous êtes étudiant en droit, non comique ou journaliste…) le sujet qui va être traité. En fait, vous opérez une présentation du sujet en quelques lignes.

-          Vous allez ensuite dégager l’intérêt du sujet en situant le sujet dans un contexte plus général pour ensuite délimiter le sujet. Vous allez donc dégager la problématique du sujet par cet effort de présentation progressive : contexte large jusqu’à se recentrer sur le sujet à proprement dit. Vous allez donc délimiter le sujet (montrer toutes les questions possibles pour en venir au contexte particulier qui se pose) et indiquez tout son intérêt.
Pour cela, vous pouvez être amené à utiliser des éléments de droit comparé ou historique.
Par exemple, si le sujet de dissertation est « Le dol spécial », vous serez amené à parler dans le contexte général des éléments constitutifs de l’infraction (élément matériel, élément moral), puis de l’élément moral plus particulièrement, avec le dol général pour en venir au dol spécial… (
à idée de l’entonnoir).

-          Vous annoncez le plan. Pour cela, vous présentez uniquement les deux grandes parties, en les signalant avec (I) (II). Après cette présentation des points importants du sujet, vous indiquez que vous allez nous le présenter à travers ces quelques idées importantes.

 

-          Encore une fois, il est primordial que votre introduction expose l’intérêt de la question sur laquelle vous allez travailler… Le lecteur doit avoir compris ce à quoi il peut s’attendre à travers l’explication et la délimitation que vous en aurez fait. L’introduction reste la partie la plus importante de votre copie… M. GRUA souligne qu’au terme de l’introduction, le correcteur a déjà une idée de note et qu’il est « rare que la lecture de la suite du devoir modifie son appréciation de plus de deux points » (préc., p : 57).

Evitez de parler à la première personne mais il est préférable d’utiliser des formulations impersonnelles. Si vous aimez utiliser la première personne, n’utilisez pas le « je », mais préférez dans ce cas le « nous ».

Vous pouvez aussi utiliser l’introduction pour évacuer des questions accessoires ou marginales du sujet. Vous pourrez ainsi les évoquer pour montrer au correcteur que vous les avez repérées mais que vous avez préféré les écarter compte tenu du sujet.

Les parties :

Chaque partie débute par un « chapeau ». Ce petit paragraphe situé entre l’intitulé de partie et de la première sous-partie doit permettre d’annoncer les deux sous-parties (A) (B). Entre les deux grandes parties, on doit retrouver une transition. Tant les « chapeaux » que la transition permettent d’expliquer la logique de votre raisonnement.  Plus vulgairement, le lecteur doit avoir l’impression que vous lui indiquez : « Je commence par vous expliquer cela parce que … maintenant que je vous ai expliqué cela, je dois désormais vous expliquer ceci… ».  

Les chapeaux jouent en quelque sorte le même rôle que l’introduction, en bien plus court.

Dans vos sous-parties, rappelez-vous de bien distinguer vos idées. Allez à la ligne pour chaque nouvelle idée.

Essayez que votre plan soit le plus possible équilibré.

Encore une fois, soignez les intitulés de vos parties et sous-parties. Il s doivent être courts, précis, équilibrés…

La conclusion :

En général, la conclusion est exclue. Si celle-ci vous est demandée, elle ne doit pas être un résumé de votre copie. La conclusion doit permettre de présenter une ouverture de la réflexion envisagée par le sujet.

 

5)      Gérer votre temps

Pour terminer cette présentation, il convient de rappeler à nouveau de faire attention à la présentation, à l’écriture, au vocabulaire, à la syntaxe…

De même, il convient de se contraindre à un travail en une copie de 4 à 5 pages ; soit une copie double avec un intercalaire en plus au maximum. Ceci correspond à une longueur en copie manuscrite. Pour une copie informatique, celle-ci sera bien plus courte.
Introduction :   1/4 à 1/3 de votre copie
Parties :             3/4 à 2/3 de votre copie

Enfin, il s’agit de bien gérer son temps ! Le ramassage de la copie est souvent difficile pour les surveillants car il reste toujours des étudiants qui essayent de « grappiller » toutes les minutes qu’ils peuvent pour finir… Pour éviter de terminer en bâclant sa copie ou de ne pas terminer, chronométrez votre travail.

Voici quelques indications pour une épreuve de 3 heures :

1h-1h15 pour le travail au brouillon
1h45-2h pour le travail de rédaction

 

 

Commentaires

j'ai été satisfait mais pas suffisemment

Écrit par : nyia | 26 octobre 2010

A l'attention de Nyia :

Je ne suis pas dû tout réfractaire à la critique dès lors que celle-ci est justifiée et argumentée.
Votre observation m'apparaît un peu stérile. Il serait plus constructif d'expliquer les problèmes que vous avez rencontrés.

Cordialement

Écrit par : fxrd | 26 octobre 2010

Wonderful and nice post about "La dissertation juridique (Méthodologie)".

Écrit par : Dissertation | 11 novembre 2010

J’aurais aimé avoir des conseils concernant la méthodologie du commentaire de texte (notamment en droit des régimes matrimoniaux).
Merci d'avance

Écrit par : georgesD. | 16 novembre 2010

Le commentaire de texte est relativement proche de la dissertation pour ce qui est de la méthodologie, notamment de l'introduction construite en entonoir (du général au particulier ; situer le texte; élément d'histoire, de droit comparé...)
Toutefois, il existe quelques particularités :
- il est important de bien coller au texte à commenter ;
- limiter votre commentaire au seul texte, notamment si vous avez un extrait. Si vous avez un extrait d'article du code civil, vous ne commenterez que l'extrait, non ce qui vient avant ni ce qui suit...
- le plan découle bien souvent d'un découpage du texte .... par exemple, le texte peut être découper en deux phrases, le plan se calquera sur ce découpage (1ère partie = la première partie de phrase...)
- illustrez vos propos d'exemples notamment avec des exemples dit "contraires". Par exemple si vous avez un texte de loi à commenter, essayez de donner des exemples de situations pratiques.
- ayez un regard théorique et pratique vis-à-vis de la situation
- ayez un regard critique : le texte est-il opportun ? peut-on le contester ? ...

Cordialement

Écrit par : fxrd | 16 novembre 2010

merci votre méthodologie me donne des armes pour mieux expliquer cet exercice à ma nièce.

Écrit par : stan | 18 novembre 2010

Merci pour cet effort de pédagogie. Isolé dans ma préparation à cet épreuve (concours administratif) je suis toutefois à la recherche de copies pouvant illustrer vos précieux conseils. Savez vous ou je pourrais-je en consulter?

Écrit par : phl38 | 27 novembre 2010

Bonsoir,

Je ne sais pas pour quel concours vous vous préparez.
En tout cas, les anciens annales des concours de l'ENM présentaient les meilleures copies aux examens de ce concours.

Hormi cette source, je pense qu'il est assez délicat de trouver de véritables copies. Il est difficile de diffuser des copies d'étudiants sans leur accord (sachant que les copies sont en général anonymes). Vous pouvez en revanche trouver des ouvrages qui vous donnent des exemples de correction de sujet (dissertations, cas pratiques, etc...). Ce sont les ouvrages avec des intitulés "Travaux dirigés de...". Les auteurs proposent des corrections de sujet. Il vous suffit de trouver l'ouvrage correspondant à la matière intéressée.


Je n'hésiterai pas à vous donner plus d'indications si j'en trouve.

Cordialement

FXRD

Écrit par : fxrd | 27 novembre 2010

Merci de cette métholigie. Il sera utile pour ma préparation de concours.

Écrit par : Panda | 20 janvier 2011

j aimerais savoi si on peut traiter un sujet de droit comme celui de la litterature.
merci

Écrit par : samba kone | 16 mars 2011

j aimerais savoi si on peut traiter un sujet de droit comme celui de la litterature.
merci

Écrit par : samba kone | 16 mars 2011

Bonjour,
Je ne connais pas la méthodologie pour la rédaction d'une dissertation littéraire.

Si vous exposez les principes de celle-ci, je peux éventuellement vous dire ce qui peut admis et ce qui ne l'est pas.

Cordialement

Écrit par : fxrd | 16 mars 2011

Jai été satisfait.merci bcp

Écrit par : Ismael | 09 avril 2011

j'ai été satisfait,mais je veux savoir s'il est possible qu'on trouve un exemplaire de sujet traité pour completer la compréhension.merci

Écrit par : sékou | 27 septembre 2011

je cherche des exemple de dissertation corrigée et des sujets d entrainement

Écrit par : kass | 15 octobre 2011

exemple de dissertation corrigée de doit administratif et des exercices d application

Écrit par : kass | 15 octobre 2011

Bonjour,

Etant privatiste, je n'ai actuellement pas enseigné des matières de droit public. Je ne suis donc pas en mesure de vous donner de tel exemple.

Cordialement

FXRD

Écrit par : fxrd | 15 octobre 2011

je trouve que c'est bien. ça nous permet d'apprendre. principalement moi je suis très nulle en dissert,donc ça va bcp m'aider. merci à vous

Écrit par : Aline Josiane OUEDRAOGO | 04 novembre 2011

je trouve que c'est bien. ça nous permet d'apprendre. principalement moi je suis très nulle en dissert,donc ça va bcp m'aider. merci à vous

Écrit par : Aline Josiane OUEDRAOGO | 04 novembre 2011

bonjour!!votre méthode de dissertation m'a beaucoup aidé mais j'aimerai savoir s'il est possible de rajouter des exemples de sujets traités pour encore plus de compréhension.MERCI

Écrit par : koutekissa victoria | 08 novembre 2011

Ooh oui, si on pouvai avoir un ou deux exemples de sujets déja traité, en Droit admn, ou Droit pénal ou Droit civ

Écrit par : Aline OUEDRAOGO | 08 novembre 2011

Bonsoir,
Je vais essayer de mettre en ligne des exemples. Personnellement,je ne possède que des plans détaillés ; mais pas de dissertation entièrement rédigée. Je peux en revanche vous conseiller des ouvrages de travaux dirigés qui proposent des exemples de dissertation entièrement rédigés (voir par exemple: GUERIN Marie-Cécile, DROIT PENAL GENERAL, Les fondamentaux Droit, Hachette supérieur).

Cordialement

FXRD

Écrit par : fxrd | 09 novembre 2011

Bonjours,merci pour vos precieux conciels.
je me demande si vs pouvez me donner des conseils methodologiques concernant :
un sujet de comparaison
un sujet de commentaire
un sujet d'explication.
...
...
merci d'avance

Écrit par : BELGHITI HASSAN | 21 novembre 2011

je suis satisfait mais si on a eu un exemplaire du sujet traité ce serait vraiment bon.

Écrit par : khassim | 21 novembre 2011

pas de quoi mais l' exemple d'un sujet traité en détail me ferai plus du plaisir

Écrit par : hakim | 05 janvier 2012

très bonne explication de "la dissertation juridique" merci beaucoup!!

Écrit par : Igue | 17 janvier 2012

slt.mais pour un sujet de comparaison c trop difficile de faire une deuxiéme partie .puis je avoir 1 apercu sur cà

Écrit par : babacar | 26 janvier 2012

bonjour je suis trés impressionné par cette méthodologie dont je veux m'appropriée car je sais bien que ça m'aidera à améliorer ma technique de dissertation juridique qui recéle beaucoup de lacunes.merci

Écrit par : albert bandagny | 10 mars 2012

c'est important pour les premières années!!!!!!!!!!!!

Écrit par : BILOUNI NGARI | 21 mars 2012

MERCI POUR LE TRAVAIL ABATTU. Mais commme tous mes condisciples,un travail reidger avec les differentes parties bien ennoncer aiderait plus d un. Merci de nous guider.

Écrit par : Jean Dackoun | 03 avril 2012

Je vous remercie pour vos conseils.

Aux commentateurs/trices: Concernant les exemples demandés je pense que vous devriez vous adresser à vos camarades des promotions antérieures.
En revanche, en lisant vos commentaires je pense que ce n'est pas la méthodologie qui vous fait le plus défaut.
RIP Bescherelle.

Écrit par : AliceLouvier | 14 avril 2012

j aurais aimer savoir la methodologie de la dissertation juridique et plus precisement l interet du sujet

Écrit par : sarah electra santoz | 29 avril 2012

Bonsoir
Compte tenu de la longueur (et il me semble précision) de cette méthodologie, pouvez-vous être plus précis sur votre interrogation (!).
Cordialement

Écrit par : fxrd | 29 avril 2012

pouvez vous m'aider svp avec un plan type pour ce sujet: "les décisions rendues au pénal ont au civil l'autorité de la chose jugée à l'égard de tous"

Écrit par : aline OUEDRAOGO | 08 mai 2012

salut,je souhaiterai avoir pus ample explication sur le commentaire d’arrêt et de texte juridique

Écrit par : alvares | 13 mai 2012

A destination de Alvares:

Compte tenu que des indications méthodologiques sont proposées, je vous laisse le soin d'être précis sur vos interrogations.

A destination d'Aline O.:

Vous pouvez proposer une ébauche de plan sur laquelle nous pouvons réfléchir ensemble... avec des pistes à envisager.


Cordialement.

FXRD

Écrit par : fxrd | 13 mai 2012

grand merci, pour celui qui demande la différence entre dissertation littéraire et juridique . bon elles ont presque la même forme ( la même structure du plan ) mais sont différentes seulement au niveau des choix des parties et des sous-parties et leurs analyses, et c'est normal puisque le sujet littéraire est assez vague et permet différentes approches que celui juridique ou politique .

Écrit par : Mourad | 16 mai 2012

Votre commentaire me plait ainsi j'aimerais avoir si possible le corrige types d'un ou deux sujet de votre choix. Merci d'avance car j'ai une epreuve a affronter.

Écrit par : FreJus TOGBEDJI | 06 juillet 2012

Votre commentaire me plait ainsi j'aimerais avoir si possible le corrige types d'un ou deux sujet de votre choix. Merci d'avance car j'ai une epreuve a affronter.

Écrit par : FreJus TOGBEDJI | 06 juillet 2012

ok je suis satisfait mais je veux la reponse a ma preocupation qui est de savoir quel est le plan du action penale action civile

Écrit par : ndah | 25 juillet 2012

je voudrais avoir un exercice corrigé s'il vous plait

Écrit par : julio | 26 juillet 2012

un ou deux sujets à titre d'exemple nous facilitera la comprehention
je suis d'une formation scientifique et exerce dans dans un domaine ou je suis appelé demain à presenter des concours profetionnels avec des dissertations style juridique

Écrit par : zedong | 01 août 2012

ça me va de soi

Écrit par : mao | 10 août 2012

c'est très bon. pour cela, je voudrais la rédaction complète comme de ces sujets:
1- la jurisprudence est-elle une source de droit?
2- la légalité du droit administratif
3- les critères du contrat administratif
avant la fin de ce mois, car je prépare un concours pour l'école des greffes

Écrit par : mao | 10 août 2012

je les veux en exemple. pour la pratique
merci

Écrit par : mao | 10 août 2012

belle explication je vois que le travail juridique est ordonne

Écrit par : houssein | 18 août 2012

je souhaiterais avoir des sujets de droit corrigés pour voir comment ils se redigent; Merci

Écrit par : Koffi Koffi Marc | 30 octobre 2012

j ai fait la section anglophone et jai du mal a repondre les question juridique

Écrit par : ibrahim | 03 novembre 2012

je suis abonnée ici pour en savoir plus sur le Droit et sa methodologie

Écrit par : sita senga | 21 novembre 2012

je suis abonnée ici pour en savoir plus sur le Droit et sa methodologie

Écrit par : sita senga | 21 novembre 2012

Je suis en capacité droit 1e année par correspondance, j'ai des problèmes pour retenir mes cours peut etre aussi parce que je ne comprends pas toujours ce dernier, donc impossible de synthétiser.
Quant à la dissertation, si quelqu'un a des modèles avec corrections , je prends. Je suis une bientot retraitée, et mon niveau d'études bas, alors c'est dur.
Merci.
Martine

Écrit par : chaffardon | 23 novembre 2012

Bonjour j'aimerais avoir un exercice d'application rédigé. Merci

Écrit par : paul | 25 novembre 2012

Bonjour, s'il vous plaît, quelqu'un aurait-il la gentillesse de me donner un modèle de dissertation juridique? Merci d'avance!

Écrit par : Herman | 03 décembre 2012

Bonsoir

Merci pour vos précieux conseils.J'aimerais également que vous m'expliquer sur la rédaction d'un commentaire d'arrêt .


Cordialement

Dima

Écrit par : dima | 04 décembre 2012

merci pour vos conseils. je saurai en faire bon usage.

Cordialement

Écrit par : chritelle balo | 10 décembre 2012

Je trouve que les personnes qui commentent sont outrageusement exigeantes... L'auteur a déjà eu la gentillesse rediger cet article de qualité, et vous
n'êtes pas encore assez satisfait. Si vous voulez des exemples
de dissertations rédigées tapez "dissertation rédigée" sur google et débrouillez vous tout seul. D'une vous trouverez votre bonheur en quelques secondes et de deux vous ne prendrez pas
du temps à quelqu'un d'autre. Vous avez un cerveau et un
ordinateur, servez vous en bordel! On dirait des CP sérieux. Si on veut un monde un tant soit peu plus juste chacun va devoir faire de gros efforts quand à sa responsabilité!
À bon entendeur.

Écrit par : Vuldi | 18 décembre 2012

bonsoir j'aimerais s'il vous plait avoir un exemple d'introduction si possible

Écrit par : aba | 18 décembre 2012

Bsr!! J aimerai que vous me veniez en aide sur la redaction d'un sujet, dont j éprouve la difficulté à traiter: "Il n'y a pas de constitution entièrement coutumière, et il n'y a pas de constitution écrite dans l'application de laquelle la coutume ne joue un role, qui est souvent considérable". merci!!

Écrit par : Stephane | 05 janvier 2013

Bjr je suis très heureux de vous lire, et très débordé d'une bonne compréhension a votre enseignement sur la procédure d'une bonne dissertation juridique.
je suis Étudiant en Droit (Faculté de droit a Université d' Abomey Calavi Benin.je vous tire un grand satisfecit pour votre méthodologie de dissertation , merci et vive google.

Écrit par : ADOUNGBE CHARLES | 20 février 2013

C'est une méthodologie très détaillée et parfaite. Elle le sera d'une très grande utilité. Merci beaucoup

Écrit par : azerlo | 20 février 2013

Merci pour votre méthode. Cela va m'aider pour mon concours.

Écrit par : camille | 08 mars 2013

merci sur votre aide concernant la methodologie

Écrit par : rambinintsoa | 14 mars 2013

droit européenne " non discrimination"

Écrit par : Hovhannisyan | 27 mars 2013

Bonjour, je suis étudiante en droit et j'ai toujours pratiqué cette méthode de dissertation qui correspond à ce qu'on nous enseigne en faculté. Cependant, de manière récurrente, malgré la connaissance du cours, le résultat est médiocre et on me reproche une organisation imparfaite de mes idées. De plus, je ne parviens pas à faire découler de manière harmonieuse une idée d'une autre (peut-être est-ce dû à mon style). Quoi qu'il en soit je ne parviens pas à résoudre ce problème et, arrivée en 4ème année, cela devient ennuyeux. Que me conseillez vous?

Écrit par : Jane | 18 avril 2013

Bonsoir,
Je vous conseille d'essayer de réaliser une dissertation en utilisant les techniques évoquées ci-dessus.
En plus, je vous invite à:
- bien réfléchir sur la rédaction et la consistance du sujet. Bien souvent les étudiants ne perçoivent qu'un aspect descriptif du sujet et pas assez l'aspect critique.
- essayer de construire chacune de vos sous-parties a l'aide de 3 étapes: la détermination de l'idée que vous allez démontrer dans votre sous-partie que vous exposez, la ou les illustrations pour démontrer votre idée, et une sorte de conclusion sur cette idée.
Bien souvent, les étudiants confondent démonstration et reprise du cours. Il est préférable de reprendre moins d'illustrations, d'exemples ou d'idées mais que vos idées proposent une réelle démonstration.

Si ces conseils ne vous sont pas utiles pour vos prochaines dissertations, je peux vous proposer de me transmettre une copie pour que je puisse vous conseiller plus particulièrement. Dans ce cas, il serait plus facile de choisir une matière que j'ai enseigné (DPG, DPS, proc. pen., droit des biens, des personnes, de la famille, des suretés, des contrats spéciaux).

Bon travail.

Cordialement.

Écrit par : Fxrd | 18 avril 2013

J aime bien votre blog car il m aidera à ameliorer ma methodologie et remedier a mes nombreuses lacunes

Écrit par : Alain Ewodo | 04 mai 2013

bonjour je dois préparer un concours d'entrée à l'école nationale d'administration et de magistrature dans mon pays le Sénégal , suis étudiant en 5 éme année ( Economie ) mais parmi les matière à concourir figure une épreuve de droit public et administratif et d'économie alors que je ne maîtrise pas la technique de dissertation en droit et quelle est la différence entre dissertation économique et dissertation en droit

Écrit par : beye | 04 mai 2013

Bravo pour ce travail.
J'aurais souhaité que vous compléter ce travail par un exemple d'une introduction pour une saine compréhension.
Merci et bonne continuité dans cette lancée.

Écrit par : GAMBOU | 10 mai 2013

Merci pour toutes ces explications mais j’aurais voulu pour une meilleure compréhension que vous illustriez ces explications avec un sujet. Surtout au niveau de l'introduction.j'ai du mal à trouver l’intérêt du sujet dans la plupart des sujets qui me sont proposés.
À la longue j'ai fini par me dire que même les professeurs eux même ont du mal à trouver cet intérêt vue qu'ils ne le donnent jamais...Merci de m'aider là-dessus.

Écrit par : Ben-J | 25 mai 2013

merci pour tout votre exposé. ça doit être une chance que vous soyez enseignant privatiste. je suis en 3ème année droit privée et je ne sais pas si je pourrais vous transmettre des introductions pour que vous puissiez les corriger et me rassurer qu'effectivement je respecte votre methodologie

Écrit par : yakam cabrel | 17 août 2013

Bonjour ! Je rentre en 3ème année de droit en septembre et je souhaiterais vous consulter à propos d'un souci auquel j'ai été confrontée depuis que je suis à la fac. La dissertation est ma hantise. Les chargés de TD me disent à chaque fois que j'ai des connaissances mais que je ne les approfondis pas assez et que je me contente de réciter le cours. Je ne prends pas assez de hauteur sur les sujets donnés, pourtant j'essaie de le faire. A chaque partiel je me raccroche au cas pratique ou au commentaire d'arrêt. Aidez-moi s'il vous plaît.

Écrit par : lili47 | 18 août 2013

comment traiter les sujet d'histoire et geographie

Écrit par : abou sidjé marie | 26 août 2013

comment fait nu sujet de dissertation d'ordre politique et culture générale pu-je avoir quelque exemple

Écrit par : abou sidjé marie | 26 août 2013

J'ai lu avec grand intérêt
vos conseils et recommandations.A ce propos,j'ai une question relative à la conclusion.En effet, vous avez conseillé de faire une ouverture et non un résumé du devoir.Pourquoi ne peut-on pas faire un résumé et finir la conclusion par la dite ouverture pour relancer les débats?

Écrit par : HOUETO | 26 août 2013

J'ai lu avec grand intérêt
vos conseils et recommandations.A ce propos,j'ai une question relative à la conclusion.En effet, vous avez conseillé de faire une ouverture et non un résumé du devoir.Pourquoi ne peut-on pas faire un résumé et finir la conclusion par la dite ouverture pour relancer les débats?

Écrit par : HOUETO | 26 août 2013

Bonsoir à tous,
Je vais essayer de répondre de façon concise à l'ensemble des messages.
--- S'agissant des exemples de méthodologie (avec des sujets entierement traités), il existe de nombreux ouvrages qui proposent des sujets entièrement rédigés (je peux éventuellement vous donner des références). Vous pouvez aussi vous reporter dans les annales proposés par certaines universités ou pour les concours d'entrée aux grandes écoles (École nationale de la magistrature par exemple). J'ai proposé plusieurs exemples de rédaction de cas pratique. Si le temps me le permet, je proposerai un exemple de dissertation.
--- Pour les dissertations dans d'autres matières... En culture générale ou dans les épreuves dans le cadre des études juridiques (histoire du droit par exemple), la méthodologie est la même. Pour les matières dans des sections universitaires différentes (telles que la géographie ou l'histoire), je n'ai pas les qualités requises pour vous indiquer ce que l'on attend de vous dans ces sections. Je vous invite à vous renseigner auprès des enseignants de cette discipline.
--- pour la conclusion qui ne doit pas être un résumé, tout comme la transition d'ailleurs... Votre copie va faire 5-6 pages environs. Un correcteur mettra 10-15 minutes pour lire votre copie, 20 minutes pour une très longue copie. Il va de soi qu'il n'est pas nécessaire de rappeler aux correcteurs ce que vous avez expliquer quelques pages avant... Il n'aura pas la mémoire aussi courte, surtout si vos explications sont claires. Ainsi, seule une ouverture du sujet trouve alors un intérêt.
--- pour la possibilité de m'envoyer des introductions rédigées, vous pouvez le faire sur ma boîte personnelle fxrd@live.fr Je vous donnerai une réponse, les délais dépendant de mes activités !

Espérant avoir répondu à toutes vos attentes.

Fxrd

Écrit par : Fxrd | 27 août 2013

Bon bah ya plus qu'a!je vais tenter de m'entrainer assidument , j'aimerais "muscler" mes points faibles après tout c'est assez agréable de restituer méthodiquement ses idées et faire du bon boulot...
j'espère pouvoir vous soumettre une copie pour faire un "debriefing"et ensuite me remettre en apnée du bosseur fou pour muscler mes parties flasques et bedonnantes.
Cependant j'ai une question qui me turlupine depuis ce matin: il peut m'arriver de faire des plaisanteries(mais vraiment ttes petites) lorsque j'écris une dissertation , faudrait il tjrs garder un ton solennel, "rectiligne""monocorde" "plat" ...
D' autre part lorsque j'entame une accroche j'ai souvent peur de faire trop "journaliste".
En d'autres termes quelles sont les choses à ne pas faire lorsque l'on tente une "accroche" et comment développer une approche transversale tout en restant juridique.
Enfin quelles sont les erreurs à ne pas commettre lorsque l'on étaye ses propos au secours d' exemple.
Bon courage à tous!

Bien a vous

AJ(apprenti juriste)

Écrit par : Nemo | 19 septembre 2013

je suis au nivea 1 en faculte de droit et j'avais en savoir plus sur la methodologie de dissertation juridique s'il vous plait

Écrit par : ndanga eric | 13 novembre 2013

Bonsoir. Je peux difficilement vous donner plus d'indications générales sur la méthodologie de la dissertation. Cordialement.

Écrit par : Fxrd | 13 novembre 2013

Pour répondre aux questions de Nemo, bien tardivement...
Les plaisanteries, ou plutôt un ton plus souriant, ne sont pas par principe exclues. Son impact dépend de trois éléments me semble-t-il. Le premier renvoie à la qualité de votre allusion ou de votre commentaire plus drôle. Si c'est une remarque avec finesse et intelligence, elle sera plus appréciée qu'une plaisanterie grossière. Je vous conseille d'éviter ces dernières en vous cantonnant à ce que l'on nomme vulgairement les "blagues d'intello". Le second élément renvoie au contexte et au sujet. Il est certain que certains sujets ne prêteront pas à la plaisanterie, y compris intelligente. Par exemple, une dissertation sur le viol entre époux ou un autre sujet grave ne devra pas permettre un quelconque écart. D'autres sujets se prêtent plus facilement à des notes d'humour. Dernier élément, le correcteur. Si vous ne connaissez pas votre correcteur (concours), ne prenez pas de risques. Si c'est dans le cadre de vos études, vous pouvez déterminer si votre enseignant sera enclin à apprécier une note d'humour ou pas du tout.

S'agissant de l'accroche, les principales critiques sont:
- qu'elles se limitent trop souvent au recopiage d'un article trouvé dans le code
- ou manque cruellement d'originalité, dans le sens ou de nombreux étudiants auront proposé la même citation ou la même idée.
Il ne s'agit pas de rechercher la perle rare, d'autant que l'examinateur sait et à conscience que vous ne pouvez pas perdre 20 minutes sur l'accroche. Le mieux est d'éviter de tomber dans le cliché ou d'évoquer un fait divers du journal local. Le plus intéressant est d'évoquer votre sujet à l'aide de l'actualité, en marquant l'intérêt du point de vue juridique. Par exemple, sur un sujet touchant la Cour européenne des droits de l'homme et son intérêt, il serait possible d'évoquer la position du Royaume-Uni très critique. Il ne s'agira pas d'expliquer que Cameron souhaite sortir de ce système judiciaire suprême pour des questions électorales. Mais d'expliquer que certains pays comme le Royaume-Uni évoque la possibilité de sortir de ce système en raison des contraintes sur leur législation interne par un accroissement des droits de l'homme, ce qui démontre d'autant plus l'originalité et la nécessité de ce système de protection des droits de l'homme...

J'espère avoir pu vous donner quelques pistes. Mes exemples sont, bien souvent et de façon consciente, grossiers pour être le plus illustratifs. Bonne continuation à tous.

Fxrd.

Écrit par : Fxrd | 13 novembre 2013

bonsoir
j'ai une dissertation à faire sur la propriété et ses notions voisines j aimerais avoir un coup de main sur comment rédiger l'introduction et les points essentiels à développer.
Merci

Écrit par : SY | 11 décembre 2013

bonsoir.
j'ai une dissertation à faire sur la propriété et ses notions voisines j'aimerais avoir un coup de main sur comment je dois rédiger mon plan et les essentiels à développer

Écrit par : SY | 11 décembre 2013

j aimerais savoir ce qu ont peut dévélopper en grand 1 A et B et de meme pour grand 2 ?

Écrit par : kougbovi | 12 décembre 2013

Merci pour votre post.

Grâce à vous je crois avoir (enfin) compris la méthode de l'introduction.
J'ai vu que vous aviez commencer à détailler la méthode du commentaire d'arrêt dans une réponse à un commentaire.
Si vous avez le courage de consacrer un article complet à cette épreuve ce serait génial.

Écrit par : arha | 02 janvier 2014

Bonsoir,

Merci pour votre commentaire.
Pour une méthodologie succincte du commentaire d'arrêt
http://fxrd.blogspirit.com/archive/2008/03/02/le-commentaire-d-arret.html

Vous trouverez aussi des indications pour le commentaire de texte, le commentaire comparé ou la note de synthèse (catégorie "épreuves universitaires et épreuves de concours"

Bonne lecture.

Cordialement.

Écrit par : Fxrd | 02 janvier 2014

bonsoir Mr, j'ai un sujet qui regroupe deux branche de droit "l'environnement dans les négociations du cycle de Doha dans le cadre de l'OMC" le problème que j'ai, est de trouver une méthodologie pour traiter ce sujet et surtout de trouver les deux axes du plan notamment avec la précision " cycle de Doha en 2001" .

Écrit par : olfa | 03 janvier 2014

Bonsoir SY et OLFA,
Je vous laisse me présenter plus précisément le sujet et éventuellement vos idées de plan (ici ou en message privé) pour que je puisse vous orienter.
Cordialement.

Écrit par : Fxrd | 04 janvier 2014

Cette méthodologie est excellente et va beaucoup me servir. Merci beaucoup à vous.

Écrit par : Benoît | 29 janvier 2014

c'est vraiment un travail reussit et un moyen d'apprentissage pour tout un bon etudiant qui a l'embution de reussir dans cet metier d'etre jeuriste

Écrit par : mamadou oury diallo | 04 mars 2014

vraiment c'est très bien trairé et j'aprecis

Écrit par : youssouf diallo | 07 mars 2014

Voici un sujet dont j'aimerais avoir un plan détaillé. droits et faculté

Écrit par : elisa | 28 avril 2014

Bon jour! mercie boucaup c'est bien claire.

Écrit par : Salama Saidali | 29 avril 2014

j ai du mal a faire ma dissertation

Écrit par : christophine | 09 mai 2014

vous avez des idées d'accroche générale en droit pénal?
Merci.

Écrit par : je | 14 mai 2014

Pour Christophine: je ne peux que vous invitez à vous entraîner dans le respect de la méthode.

Pour je : je vous déconseille les accroches toutes faites. Il n'y a rien de moins valorisant qu'une accroche banale que plusieurs autres étudiants pourront avoir également utilisés. À défaut d'idée, le plus simple est de fonder votre accroche sur l'actualité.

Cordialement.

Écrit par : Fxrd | 14 mai 2014

Je vous remercie infinement de tout ce que vs apportez pr ns en teme de comprenhention. C'est genial!

Écrit par : Kemo | 26 mai 2014

je vous remercie pour vos explications afin d'éclairer notre compréhension.

Écrit par : wallas | 08 juillet 2014

personnellement ça me convient;je vous re,e rcie

Écrit par : ousou | 24 août 2014

Merci pour la méthodologie!!! Je regrette juste de n'avoir pas découvert votre blog plutôt

Écrit par : COWOUVI | 01 septembre 2014

Merci bcp, je trouve vos informations très complètes, très bien rédigées et concises. Cela va énormément m'aider.

Écrit par : Manon | 07 octobre 2014

je suis ravis d'avoir de solution a mes difficultés par le biais de vos informations.merci a vous

Écrit par : difulgo | 14 octobre 2014

J'eprouves un sentiment de satisfaction anticipé par rapport à cet utile enseignement. À nous de mettre en pratique... Merci!

Écrit par : Pierre segbé kamano | 18 octobre 2014

Bonjour;j'ai um probleme;je voudrais avoir la procedure á suivre pour une dissertation juridique .merci!

Écrit par : ada nguema | 29 octobre 2014

Monsieur,
Je vous invite à mettre en œuvre la longue méthodologie présentée ci-dessus.
Si vous avez encore des questions, indiquez-les.
Cordialement.

Écrit par : Fxrd | 29 octobre 2014

vous pensez pas qu'avec un sujet traité type n'est pas pour que l'étudiant puisse cerner avec justesse les différentes étapes ?

Écrit par : harouna maïgari nasser | 25 novembre 2014

slt merci ou site pour ses conseils mais comme vous savez la méthodologie est bien mai quand on a en face de nous des plans détaillés c'est génial

Écrit par : Gervais Ndi | 14 décembre 2014

Écrire un commentaire