Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09 mai 2006

Aujourd'hui 9 mai: FETE DE L'EUROPE!!!

L'Europe possède son drapeau: "Sur le fond bleu du ciel, les étoiles forment un cercle en signe d'union. Elles sont au nombre invariable de douze, symbole de la perfection et de la plénitude, qui évoque aussi bien les apôtres que les fils de Jacob, les travaux d'Hercule, les mois de l'année…. "

: "

L'Europe possède son hymne: adoption du Prélude à l'Ode à la Joie, de la 9ème Symphonie de Beethoven.

Ces deux symboles sont "les emblèmes par excellence d'une l'identité européenne commune".  Ces symboles du Conseil de l'Europe ont été repris par l'Union Européenne.

En se rappellant du 9 mai 1950 et de la Déclaration rédigée conjointement par Robert Schuman, Ministre français des Affaires étrangères, et son conseiller Jean Monnet, qui appellent la France, l'Allemagne et d'autres pays européens à mettre en commun leur production de charbon et d'acier pour jeter les premières bases concrètes d'une Fédération européenne; l'Union Européenne a établi la Journée de l'Europe tous les 9 mai... en plus d'une devise "Unie dans la diversité" et de sa monnaie unique.

Cette journée doit permettre de rappeler l'importance de cette Union de pays démocratiques ayant unis leur destin... leur Histoire... autour d'une citoyenneté commune...

Nous sommes citoyens européens.

Bonne fête de l'Europe.

 


 

04:38 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (5)

Commentaires

DOUZE est le nombre des tribus d'Israël, alors que la majorité des gens pensent que les Juifs constituent de nos jours les seuls descendants identifiés ( ce qui est faux ... mais où sont passés les autres ? )

DOUZE est aussi le nombre de pointes de la couronne portée par la Reine Elisabeth, descendante du Roi David

Écrit par : JAMES CARREYRE | 10 mai 2006

12 est aussi le nombre des apotres
25 celui de l'illusion.
"unis dans la diversité"!
Pourquoi les Français ont ils votés contre le projet de constitution européenne?
était -elle trop de droite?
Sont ils européens?
Ont ils envie de tirer les autres pays vers le haut pendant une, voir deux générations?
Comment unifier des droits à histoire différente?
Les pays de common law seront toujours différents de ceux ayant adopter le modèle romano-germanique!
Des différences culturelles, juridiques, sociales, religieuses existent au sein de l'Europe, et heureusement!
la diversité est si belle mais comment arriver à "fédérer" ces différences? on dit que les opposés s'attirent, je suis septique.
En 51 ET 57, CECA et traités de Rome étaient louables.
Maastricht et Amsterdam ont été bâclés, dommage.

Écrit par : dom | 29 mai 2006

Je pense que le projet de constitution se fonde sur un important travail de réflexion, mené notamment par Valery Giscard d'Estaing.
Nous sommes tous trop vieux pour se rappeler les débats sur la CECA où les traités de Rome.... j'avoue ne pas avoir été pris dans le débat des traités suivants.... Avouons aussi que certains traités n'ont pas connu une médiatisation abondante ou descriptive pour un large public (je pense au traité de Nice).
Cependant, la Constitution a connu un large écho médiatique faisant suite à une préparation importante et constructive.
Le texte a connu des modifications... et pose de nombreuses avancées!
Dommage encore que les français se trompent sur la réalité de son objet ... mais surtout aiment votés en se fondant sur leur humeur et non sur la question posée.
Je ne pense pas que le problème venait du texte, ni même des différences cultures entre les Etats (unis dans la diversité: ce qui fait aussi la force et l'authenticité de l'Europe).... mais simplement du climat politique nationale et internationale; et de l'incompréhension de la réalité de ce texte !

Copie à revoir sur la communication de nos politiques!

Écrit par : fxrd | 29 mai 2006

il est évident que le "non" au projet est un gros"non" au gouvernement actuel et un petit "non" à l'Europe en générale.
Quant au vrai "non" au texte proprement dit, il est très minoritaire.

Écrit par : dom | 31 mai 2006

C'est tout de même dommage que les français fassent passer leur humeur avant l'intérêt national et européen.... et répondent à côté de la question! Enfin, question d'habitude....

Écrit par : fxrd | 31 mai 2006

Les commentaires sont fermés.