Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22 mars 2006

Cessez-le-feu de l'ETA

 

Après 1989 et 1998, un nouveau cessez-le-feu de l'organisation séparatiste basque Euskadi Ta Askatasuna (ETA) vient d'être annoncé. Depuis plusieurs mois, des pour-parler avaient été engagés avec le gouvernement. C'est avec beaucoup de prudence que le premier ministre socialiste, José Luis Rodriguez Zapatero, a annonçé cette nouvelle. La population est prise entre deux réactions: - acceuil favorable et soulagement    - scepticisme sur la réussite de ce processus de paix.

Plusieurs facteurs peuvent expliquer ceci ou permettre d'être optimiste sur la suite de cette annonce. Des arrestations massives de chefs de l'organisation, ainsi que la saisie de nombreuses armes et de beaucoup de matériel ont affaibli le mouvement. De plus, Batasuna - la branche politique de l'ETA - déclaré illégitime en 2002 a largement contribué à sa perte de puissance, d'autant que des élections législatives arrivent.  On peut aussi noter que la population avait été choquée par les assassinats à l'occasion des attentats notamment lors de l'explosion dans un centre commercial. Mais les derniers attentats islamistes ont créé un nouvel état d'esprit face au terrorisme. Considéré comme un moyen fort de pression politique, le terrorisme est aujourd'hui considéré comme la forme criminelle la plus grave. L'IRA a fait cette annonce en juillet 2005 (http://fxrd.blogspirit.com/archive/2005/07/28/ira-londres...), où je faisais dejà allusion à cette évolution du mouvement terroriste. L'Espagne avait été secouée, ébranlée et très atteintes par les attentats de Madrid. Comme pour l'IRA, l'association entre ETA et Al-Qaida ne peut être que préjudiciable au mouvement créé.

Il faut resté prudent mais cette annonce apparaît comme rassurante et bénéfique. La lutte contre le terrorisme est devenue une des actions les plus importantes pour de nombreux pays (Etats-Unis)  comme  pour l'Union Européenne. Cependant, la menace d'attentats islamistes pèse sur de nombreux pays..... dont certains sont déjà concernés par des mouvements terroristes. Lors de l'annonce de l'IRA, j'étais resté pessimiste en citant l'exemple de l'ETA toujours actif... je le resterai de nouveau aujourd'hui en rappelant la multiplication des attentats en Corse ces derniers jours....

23:52 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.