Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28 juillet 2005

IRA - Londres: une journée historique?

La nouvelle est aujourd'hui officielle: l'Armée Républicaine Irlandaise (IRA) a ordonné à ses militants de déposer les armes et de mettre fin à la lutte armée à partir de ce jeudi 28 juillet 2005. L'objectif de la réunification de l'Irlande et du retrait de l'autorité britannique sur l'Irlande du Nord ne sera désormais poursuivi qu'à travers des moyens politiques. La principale branche politique de l'IRA est représentée par le Sinn Fein, dont le président est Gerry Adams.

 

Il aura fallu attendre 35 ans de lutte et plus de 3000 morts pour obtenir cette décision historique. Depuis 1970, l'IRA combattait pour les droits des catholiques nord-irlandais, et ce à l'aide d'attentats meurtriers. Aujourd'hui, Tony BLAIR a parlé d'un "pas d'une ampleur jamais vu", permettant à la paix de remplacer la guerre, à la politique de remplacer la terreur. 

 

Cependant, il faut espérer que cette annonce soit bien suivi dans les faits. Le Parti Démocratique Unioniste (DUP), principal opposant du Sinn Fein, ne voit dans cette annonce qu'un leurre; en rappelant les nombreux communiqués annonçant un dépot historique des armes.

 

Une composante nouvelle intervient dans le débat actuel: la nouvelle donne terroriste. Le terrorisme ancien servait à créer une pression politique en soutenant une idée fondée sur une évolution historique. Malgré ses conséquences dramatiques, ce terrorisme restait hiérarchisé et réfléchi. Or, le mouvement terroriste a muté ces dernières années. "Le terrorisme est devenu massif, déterritorialisé, irrationnel, mutant, fluide, criminalisé, désétatisé". On parle des "terrorismes du chaos mondial" (GAYRAUD Jean-François et SENAT David, Le terrorisme, Collection Que sais-je?, PUF, p: 18 et s.). Loin de la banalisation d'hier dont on pouvait faire le constat, le terrorisme est aujourd'hui l'enjeu principal dans la lutte contre les phénomènes criminogènes. Le terrorisme violent fait peur.  L'association du terrorisme de l'IRA au terrorisme d'Al-Qaida serait préjudiciable pour la cause défendue par l'IRA. Les évènements de Londres ont certainement créer une forte pression à l'égard des mouvements armées. Il est donc possible d'espérer que cette annonce de cessez-le-feu soit déterminante. Le 28 juillet 2005 deviendrait alors une date réellement historique, notamment pour l'Irlande et la Grande-Bretagne; mais aussi pour l'Europe puisque seuls quelques groupements armées existent encore.

 

Peut-on penser que cet impact du terrorisme joue comme une prise de conscience pour les autres mouvements? En Espagne, malgré les attentats de Londres, l'ETA n'a toujours pas cessé ses actions. Il n'est donc pas encore possible de faire preuve d'un optimisme général.

20:35 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : Actualité

Commentaires

Bonjour,

Si tu veux des informations sur l'ETA nous venons de créer un blog dans le cadre d'un cours de veille (au comex cmai de Lille : master comex)
Visite le http://etaespagne.canalblog.com

et n'hésite pas à faire des commentaires ou poser des questions
Clt,

Gaetan

Écrit par : gaetan | 13 janvier 2006

Les commentaires sont fermés.