Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06 décembre 2005

Outreau: excuses présidentielles

"Au nom de la justice dont je suis le garant, je tiens à vous présenter regrets et excuses devant ce qui restera comme un désastre judiciaire sans précédent"

Les treize acquittés d'Outreau ont reçu un courrier présentant les excuses de la part du Président Jacques CHIRAC. Chaque lettre était personnalisée.

Cette affaire a ébranlé l'institution judiciaire. Selon les écrits de M. CHIRAC, il "veillera personnellement à ce que soient tirées toutes les conséquences de ces enquêtes et que soient prononcées les sanctions qui s'avéreront justifiées".

Les excuses des Gardes des Sceaux Dominique PERBEN et Pascal CLEMENT, ainsi que du Premier Ministre Dominique DE VILLEPIN; et désormais les excuses présidentielles: émotion des victimes et geste historique.

Les leçons doivent être tirées ainsi que les sanctions. La marge de manoeuvre en la matière est limitée. Pour le cas de l'instruction,  cela  dépend du Conseil Supérieur de la Magistrature. Rappellons que le jeune juge d'instruction a été muté à Paris...

Commentaires

Rappelons que le juge d'instruction a été muté à Paris au 1er septembre 2003, à sa demande et non à titre de sanction disciplinaire.

Écrit par : Paxatagore | 06 décembre 2005

Selon les dires, cette mutation aurait été "d'un commun accord".... ce qui veut tout et rien dire.

Écrit par : fxrd | 07 décembre 2005

Les commentaires sont fermés.