Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01 juillet 2008

Colloque international 27-29 novembre 2008 MEURTRE D'ENFANT, ENFANT MEURTRIER : APPROCHES PLURIDISCIPLINAIRES

Colloque international 27-29 novembre 2008

MEURTRE D’ENFANT, ENFANT MEURTRIER :

APPROCHES PLURIDISCIPLINAIRES

ARGUMENT

« Meurtres d’enfants » … une expression

amphibologique : un enfant est tué, un

enfant tue. L’actualité contemporaine sur

l’enfant tué laisserait entendre qu’il s’agit

là d’une nouvelle forme de criminalité

exposant davantage les femmes. L’histoire

nous montre que ces pratiques ne sont pas

nouvelles et que leurs mises en scène se

sont déplacées. De même, nous faut-il

interroger les évolutions liées aux mises

en visibilité des meurtres commis par des

enfants, par des mineur(e)s. Ces interrogations

renvoient bien à une problématique

sociétale contemporaine et s’inscrivent

dans une préoccupation en santé mentale

et en santé publique. La considération de

ces faits et l’importance qu’ils viennent

prendre dans un système socio-juridique

et politique évolutif se rapporte à des

modifications de la perception des normes

et des valeurs de la société. L’hypothèse

d’un déplacement, ou tout du moins d’un

réaménagement des représentations en

jeux concernant la place de l’enfant dans

la famille et dans la société est posée de

façon similaire aux enjeux pris ces dernières

années pour les agressions sexuelles

sur mineurs.

Dans ce contexte large, l’ICSH : institut de criminologie et

sciences humaines –

Université Rennes 2 - Haute Bretagne - a

lancé depuis le mois de janvier 2006 une

recherche internationale sous la forme

de séminaires réunissant des professionnels,

des chercheurs et/ou praticiens de

différents champs disciplinaires : psychologues,

sociologues, juristes, économistes,

plasticiens, journalistes, médecins…

Qu’il s’agisse de l’enfant meurtrier ou de

l’enfant tué, ces rencontres ont permis de

schématiser les approches différenciées

et de cerner les manques conceptuels.

Ainsi, ce sont différentes thématiques

sensibles qui font l’objet de ce colloque

Interpeller l’évolution historique des représentations

et des modes de passages à l’acte

peut permettre de comprendre l’insistance

renouvelée de cette problématique. Cette

analyse engage à questionner les politiques

et les pratiques institutionnelles,

notamment en termes de responsabilités :

éthique, déontologique, bioéthique, morale,

pénale et prophylactique. La mobilisation

de différents champs professionnels

doit permettre de réunir des témoignages

sur les métiers en proximité des meurtres

d’enfants : l’expert, le médecin légiste, le

journaliste, le thanatopracteur, les forces

de l’ordre, les pompiers, les praticiens

hospitaliers… Les approches psychopathologiques

et cliniques doivent compléter

ces thématiques par un éclairage sur

les dispositifs de prises en charge, le suivi

socio-judiciaire, les dynamiques du passage

à l’acte…et des situations vulnérantes.

Enfin, un thème dédié aux recherches en

cours et à venir doit permettre la création

de mises en perspectives par une ouverture

large des champs disciplinaires à la

fois sur des questions méthodologiques et

épistémologiques.

Ce colloque s’inscrit dans le cadre des manifestations

scientifiques inaugurées par le

LCPPC de l’E.A. 4050, l’ICSH - Université

Rennes 2 - Haute Bretagne depuis leur création

avec la participation du GIS CRIMSO,

et confirme les travaux déjà entrepris lors

du dernier colloque international, interdisciplinaire,

francophone intitulé « Femme,

féminin, criminalité » qui s’est tenu du 8

au 10 décembre 2005 à Rennes.

Chaque thème sera traité en conférences

plénières, symposiums, ateliers, communications

libres et posters. Les ateliers seront réservés à

un nombre limité de participants de façon à

permettre l’acquisition de connaissances plus

approfondies dans un champ de pratiques ou

de recherches spécialisées. Les symposiums

sont soumis par un conférencier proposant un

ensemble de communications sur un même

thème. Les communications libres permettront

une représentation large des travaux en cours.

Les posters sont l’occasion d’un échange lors

d’une exposition des travaux.

Prix «jeunes chercheurs»

Un prix « jeunes chercheurs » sera attribué

avec, pour objectif, de promouvoir leur activité

scientifi que dans l’une des thématiques citées.

L’initiative vise non seulement à favoriser la

diffusion des résultats mais à soutenir l’intégration

des jeunes chercheurs dans la communauté

scientifi que internationale. Les chercheurs de

toutes disciplines peuvent s’inscrire. Les critères

d’élaboration de l’affi che sont à retirer sur le site

http://www.uhb.fr/sc_humaines/institut-criminologie/

THÈMES

Thème 1 : Evolution des représentations

•Histoire des représentations de l’enfant meurtrier

•Histoire des représentations du meurtre d’enfant

•Histoire et mode opératoire meurtrier

•Histoire des représentations du meurtre

d’enfant par l’image

•Mise en perspective historique

Thème 2 : Politiques et pratiques institutionnelles

•Politique criminelle (traitement par le droit du

meurtre d’enfant et de l’enfant meurtrier).

•Politique sanitaire et sociale (accès à la parenté

– régulation des naissances – IVG contraception

– mort inattendue de nourrisson)

•Politiques internationales à propos des

meurtres d’enfant et des enfants meurtriers

Thème 3 : Métiers aux risques des meurtres d’enfants

•L’expertise

•La médecine légale

•Le journalisme

•Les pompes funèbres

•La gendarmerie et la police

•Les pompiers

•Les services hospitaliers

Thème 4 : Psychopathologie et approches cliniques »

•Dispositifs thérapeutiques (entretiens cliniques,

outils, …)

•Suivi socio-judiciaire (injonction de soin,

pratiques éducatives…)

•Dynamique du passage à l’acte de l’enfant

meurtrier et du meurtre de l’enfant (répétition,

sérialité, transgénérationnel,…)

•Etudes psychopathologiques individuelles de

populations (population de parents meurtriers,

enfants meurtriers, adultes…)

Thème 5 : Responsabilités

•Ethique et déontologie

•Bioéthique

•Responsabilité morale et pénale

•Eugénisme et prévention

Thème 6 : Recherches

•Méthodologie

•Epistémologie

•Déconstruction des concepts

•Perspectives

•Projet de recherche

Responsable scientifique : Loïck Villerbu Loïck Villerbu est directeur de l’Institut de criminologie et sciences humaines (ICSH)

Renseignements : 02 99 14 19 32

Pour des raisons d’ordre comptable, les inscriptions ne pourront être acceptées avant le 15 septembre 2008. Les bulletins d’inscription seront donc disponibles à cette date.

Clôture des inscriptions par courrier le vendredi 21 novembre 2008.

Campus Villejean (Rennes) - Université Rennes 2 Haute Bretagne

Les commentaires sont fermés.