Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20 juin 2006

Entre homophobie et indifférence des pouvoirs publics...

 

medium_lyon-b.jpg

 

Vous avez certainement vu aux journaux télévisés que pendant ces mois de mai-juin-juillet, plusieurs Gay Pride sont organisées dans différentes villes de France:

13 mai Angers
17 juin Biarritz
10 juin Bordeaux
3 juin Lille
17 juin Lyon
1er juillet Marseille
3 juin Metz
3 juin Montpellier
Je voudrais revenir simplement sur la Gay Pride de Lyon du 17 juin. 7 000 Personnes ont défilé. On peut souligner la présence du Sénateur-Maire de Lyon Gérard Collomb, qui a déclaré: "Il nous faudra encore quelques combats, mais nous les gagneront ensemble" .
On m'a transmis ce lien, et je reconnais avoir été choqué de lire ceci: "Par la suite, Place des Terreaux, une demi-douzaine d’extrémistes, cachés dans le musée des Beaux-Arts ont jeté une quarantaine d’œufs pourris lorsque la banderole de tête arriva à leur hauteur. Le service de sécurité de la marche les a rapidement maîtrisés et confiés aux forces de l’ordre. Suite à ces incidents l’association a tenté de porter plainte, le lendemain même, au commissariat du 1er arrondissement qui n’a pas souhaité l’enregistrer. Une plainte sera déposée dans les plus brefs délais auprès du substitut du Procureur de la République" (http://pridelyon.france.qrd.org/article.php3?id_article=116).
Je suis choqué de 3 façons:
- premièrement, on ne peut qu'être choqué de voir de tels actes homophobes se dérouler à notre époque, en pleine journée pendant une marche réunissant autant de monde.... imaginons ces individus, un soir, croisant un homosexuel seul.... je ne suis pas sûr que la personne reçoive simplement quelques insultes... On ne s'étonne pas alors des agressions physiques subies!
- deuxièmement, j'adresse une vive critique aux autorités policières qui ont refusé d'enregistrer la plainte. Il me semblait que c'était au Procureur de la République de statuer sur l'opportunité des poursuites! J'ai du mal apprendre mes cours. Ne plaisantons pas longtemps sur ce point! Les officiers de police doivent enregistrer la plainte, la transmettre au Parquet qui lui décide s'il y a opportunité à poursuivre ou non. D'après l'article 15-3 du code de procédure pénale: "La police judiciaire est tenue de recevoir les plaintes déposées par les victimes d'infractions à la loi pénale et de les transmettre, le cas échéant, au service ou à l'unité de police judiciaire territorialement compétent".
Heureusement, le code de procédure pénale prévoit un garde fou puisque la victime peut déposée plainte directement aurès du Parquet: "Le procureur de la République reçoit les plaintes et les dénonciations et apprécie la suite à leur donner conformément aux dispositions de l'article 40-1". (article 40 code de procédure pénale).
Je trouve honteux que les services de police aient refusé d'enregistrer la plainte, alors que les individus ont été arrêtés, ont commis des actes homophobes devant un nombre impressionnant de témoins.... c'est un beau message pour les victimes d'injures ou de propos homophobes, voire d'agressions: en plus de subir ces violences, en plus de devoir faire la démarche de porter plainte, ils doivent se demander si cette plainte sera enregistée par les policiers!!! sans parler des suites judiciaires!
-troisièmement, j'adresse une critique aux médias et aux politiques qui ont une nouvelle fois passé sous silence cette affaire... Il est dommageable de constater que les actes homophobes n'attirent pas plus l'attention et ne soient pas plus pris en compte!
Pour reprendre la déclaration de Gérard Collomb, il faudra encore vraiment de nombreux combats.....
medium_sigles.gif

Commentaires

On peut être choqué mais malheureusement pas étonné par ces violences... Il suffit de voir la violence de propos que tiennent certaines personnes, la situation dans d'autres pays...

Les médias avaient déjà relayés les incidents de la Gay Pride de Moscou, il n'allait pas refaire pareil mais à Lyon... A part peut-être sur France 3 Lyon.

Écrit par : Titem | 23 juin 2006

Il est vrai qu'on a l'impression que l'on occulte la question, tant dans les médias que dans les rangs politiques... Avec les élections, on a notamment entendu Ségolène Royal indiquée qu'elle était en faveur du mariage gay .... cependant, on ne parle pas de toute l'homophobie et de la discrimination qui existe! Avons nous honte d'expliquer que nous sommes le pays des droits de l'homme, où l'homophobie est toujours d'actualité, où les homosexuels ne connaissent pas des mêmes droits que les autres citoyens... alors que tous nos voisins ont déjà largement élucidé la question: Espagne, Belgique, Royaume-Uni............................................. Regardons les choses en face: le pays des droits de l'homme est un souvenir qui tend à devenir un mythe.....

Écrit par : fxrd | 23 juin 2006

Malheureusement mon cher François-Xavier l'homophobie à de bon jours devant elle !!!

Bises,
Christophe

Écrit par : christophe BENAZETH-GUILLAMON | 24 juin 2006

Etant lyonnais, homosexuel, mais non partisant de la gay pride je viens mettre mon grain de sel à ce petit article interessant.
Comme je l'ai dis je ne porte pas dans mon coeur la gay pride, mais chacun est libre de faire ce qui lui plait, et de ce fait je trouve moi aussi inadmissible ce qui s'est passé. Comment peut on esperer une amelioration de la vie pour les homosexuels si nous ne sommes pas protegés par la justice. Je dirai meme par la justice " de proximité" car la police est censée nous apporter la serenité, mais comment rester serein lorsqu'une plainte pour homophobie est tout simplement ecartée? Comment etre en securité?
Je rejoins par la meme occasion l'article au-dessus sur "nos députés" qui devrait plutot se préoccuper de probleme d'INsecurité plutot que de savoir qui aura blanchi la plus grosse somme d'argent ou qui aura le plus grand appartement...!!!!!!!!!!!!!

A bientot...
En espérant lire des choses plus positives sur l'homosexualité.
Franck

Écrit par : Franck | 25 juin 2006

Les commentaires sont fermés.