Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07 février 2006

En bref... (Elements sur la protection diplomatique)

Voici le dernier communiqué du Ministère des Affaires étrangères au sujet des caricatures de Mahomet.

(Estimez-vous que les autorités libanaises et syriennes font le nécessaire pour assurer la protection des bâtiments des missions diplomatiques européennes ?)
Nous condamnons les incidents qui se sont déroulés à Damas samedi et à Beyrouth dimanche qui ont conduit à l'incendie ou à la mise à sac de plusieurs représentations diplomatiques ou consulaires. Nous avons déjà eu l'occasion d'exprimer notre solidarité avec les Etats qui ont été victimes de ces atteintes injustifiables à la Convention de Vienne. Cette convention prévoit qu'il est de la responsabilité des Etats hôtes d'assurer la protection des locaux diplomatiques et consulaires.
Nous souhaitons que toute la lumière soit faite sur les circonstances de ces graves incidents.

(Seriez-vous favorable à une initiative européenne pour tenter d'apaiser la crise provoquée dans le monde arabo-musulman par la publication en Europe de caricatures du prophète Mahomet ?)
Une réunion consacrée à ce sujet se tiendra à Bruxelles aujourd'hui afin d'examiner les moyens de parvenir, dans le dialogue, à l'apaisement.
Nous saluons toutes les initiatives visant à calmer les esprits dans cette affaire.

(Avez-vous pris des mesures particulières pour renforcer la sécurité des intérêts français dans le monde arabo-musulman ? Quelles sont les nouvelles consignes, après les dernières violences, aux ressortissants français dans ces pays ?
La sécurité de nos ressortissants est au centre de nos préoccupations. La France a pris toutes les mesures nécessaires pour protéger nos compatriotes.
Sur le site "conseils aux voyageurs" figurent les consignes destinées à nos ressortissants se rendant dans ces pays.

(Certaines société de distribution françaises, entre autres Carrefour, ont décidé de retirer les produits danois de leurs magasins dans les pays du Golfe. Avez-vous un commentaire et est-ce une décision motivée ? De surcroît, est-ce qu'il y a des boycotts contre des produits français à l'heure actuelle dans la région ?)
Je n'ai pas de commentaire particulier sur une décision qui relève d'une entreprise privée.
Je n'ai pas connaissance, à ce stade, d'appels au boycott de produits français.


Dans ce communiqué, on relève essentiellement la condamnation des destructions opérées à l'encontre des représentations diplomatiques ou consulaires. Ces destrcutions ont été faites en violation de la Convention de Vienne du 18 avril 1961. Rappelons que selon l'article 22 de la convention, "1. les locaux de la mission sont inviolables. Il n'est pas permis aux agents de l'Etat accréditaire d'y pénétrer, sauf avec le consentement du chef de la mission. 2. L'Etat accréditaire a l'obligation spéciale de prendre toutes mesures appropriées afin d'empêcher que les locaux de la mission ne soient envahis ou endommagés, la paix de la mission troublée ou sa dignité amoindrie....". Les autres articles posent la protection diplomatique des archives et documents, des moyens de communication (courrier, valises, colis...). Enfin, la personne de l'agent diplomatique est inviolable, il jouit d'une immunité de juridiction...  http://www.doc.diplomatie.fr/BASIS/pacte/webext/multinde/...  

Face à ces destructions, on ne peut que constater et regretter les entraves aux relations internationales. De tels actes remettent en question la sécurité des relations diplomatiques. Or, ces relations sont à la base des échanges possibles entre deux pays. De telles violations pourraient avoir des conséquences graves pour la continuité des relations diplomatiques, et par extension commerciales - financières, entre ces Etats. Notons enfin, que le Danmark est un Etat de l'Union Européenne (contrairement à la Norvège), ce qui pourrait entraîner une position unilatérale de l'Union Européenne à l'égard de ces Etats, où l'on peut désormais douter de la sécurité de l'ensemble des représentations diplomatiques.

01:37 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

Je ne voyais pas l'intérêt de consacrer un nouvel article à ce sujet. Cependant, je publie le dernier communiqué du Ministère des Affaires Etrangères. Notons la confirmation de la manifestation devant l'ambassade française à Damas. Il parait intéressant de suivre l'évolution de cette affaire et de constater si la France va subir ou non des violations à l'inviolabilité des représentations consulaires.

Voici le communiqué:

(Une délégation des ambassadeurs arabes a été reçue ici au Quai d'Orsay par le directeur de cabinet de M. Douste-Blazy, M. Pierre Vimont. Nous avons discuté un peu de l'affaire de France Soir et des suites. Nous avons également dit que la porte était ouverte à toute discussion ultérieure concernant cette affaire. Je voulais savoir s'il y a eu des contacts depuis entre le Quai d'Orsay et cette délégation. Deuxièmement, certains responsables français disent qu'ils sont étonnés par cette affaire de France Soir, qu'ils ne comprennent pas pourquoi le journal a attendu ce moment pour publier les
caricatures qui insultent Mahomet. Avez-vous une réaction sur ce sujet ?)


Sur le premier point, je vous confirme qu'il y a eu une réunion la semaine dernière avec les ambassadeurs d'un certain nombre de pays arabes qui s'est tenue ici au ministère des Affaires étrangères. Je vous confirme que nous sommes en contact étroit avec ces ambassadeurs, de même qu'avec les autorités des pays où un certain nombre de mouvements ont été signalés. Nous avons ce dialogue pour rappeler notamment qu'il revenait aux autorités locales d'assurer la protection des locaux diplomatiques et consulaires. C'est dans ce cadre que nous maintenons notre dialogue.

Sur votre deuxième question, nous n'avons pas à nous prononcer sur la décision qui a été prise par le journal, dans le cadre de ses activités.

(Avez-vous demandé des explications à France Soir sur cette affaire ou pas du tout ?)


Il n'y a pas eu de demande d'explication particulière.

(Il y a eu un appel à manifester devant l'ambassade de France à Damas. Avez-vous eu des assurances de la part des autorités syriennes que la sécurité du bâtiment serait assurée ? Est-ce que de tels incidents, notamment lorsqu'il y a des personnes qui pénètrent dans des bâtiments européens, sont possibles sans la complicité passive, active des autorités sur place ?)


Sur le premier point, nous avons eu confirmation d'un appel à manifester devant notre ambassade à Damas, aujourd'hui, en Syrie. Comme je vous l'ai indiqué, dans le cadre de nos relations avec les autorités syriennes, nous avons indiqué qu'il leur appartenait d'assurer la sécurité de notre bâtiment et de notre personnel diplomatique et consulaire.

Sur votre deuxième question, nous avons rappelé aux autorités locales quelles étaient leurs responsabilités et nous sommes confiants sur la capacité de ces autorités à assurer la protection nécessaire. Ce que nous avons constaté, c'est que dans certains cas, notamment en Syrie et au Liban, des locaux diplomatiques ou consulaires ont été saccagés. Nous condamnons évidemment ces attaques qui sont survenues durant le week-end.

(Ma question était : est-ce que de telles attaques sont possibles avec la police sur place ?)


Je crois qu'il faut demander cela aux autorités locales.

(En cas de débordement des manifestations aujourd'hui à Damas, allez-vous porter cette affaire devant les instances internationales, comme le Liban l'a souhaité de son côté ?)


Sur le premier point, nous espérons ne pas en arriver là. Nous espérons que cette manifestation se passera dans le calme, et qu'elle ne conduira pas à des détériorations. Pour ce qui est de la saisine des instances internationales, il y a eu un débat hier au sein de l'Union européenne sur ce sujet. Il y a des discussions au niveau des Nations unies. Nous prenons part à ces débats, en rappelant qu'il convient maintenant d'apaiser les esprits et de favoriser une sortie apaisée de cette crise dans le dialogue et la compréhension mutuelle.

Écrit par : fxrd | 07 février 2006

J'indiques de nouveau en bref juste quelques informations.....

Le journal Charlie Hebdo a décidé de consacrer l'ensemble de sa rédaction à ces caricatures de Mahomet. On craind alors des représailles à l'encontre des représentations françaises dans les pays musulmans. Selon les déclarations du ministère des affaires étrangères, des mesures de sécurité adaptées ont été prises.

La question actuelle est donc toujours de savoir si la France sera elle-aussi victime de violations....

A suivre

Écrit par : fxrd | 08 février 2006

Les commentaires sont fermés.