Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11 septembre 2005

Vocabulaire spécifique réservé aux députés?

Et bien, je viens vous soumettre une interrogation.....

Lors d'une de mes lectures, j'ai été frappé par la richesse du vocabulaire utilisée. J'ai dû à quelques reprises plonger dans mon dictionnaire "Le Petit Larousse". Or, à deux reprises, je n'ai pas trouvé la définition du mot utilisé, et à d'autres reprises, le mot utilisé était largement loin de sa définition première. Passons sur cette seconde observation, c'est plutôt le fait de trouver des mots inconnus, non inscris dans le dictionnaire, qui m'a surpris (j'ai d'ailleurs opéré une recherche sur internet, ne trouvant aucune correspondance en français). D'autant plus surpris, que je tire ces termes d'un rapport public faisant suite à une mission animée par un député, à l'intention du Premier Ministre, Ministre de l'Emploi et Ministre de l'Intérieur de l'époque. Le rapport date de 1997.

Voici les termes dans leur phrase d'origine:

- "...ainsi nous pensons, notamment dans une perspective de pérennisation et de solvabilisation de ces activités, au terme de la période de cinq ans de soutien de l'Etat, que l'hybridation des ressources décidée dès la mise en place du plan..."

- "...un environnement en lui-même fortement anxiogène et insécure..."

Ces deux termes solvabilisation (utilisé à deux reprises dans le document à des pages différentes) et insécure ne sont pas dans mes dictionnaires. Biensûr, je peux me tromper.

Alors??????????  Ces mots existent ou non????????

N'hésitez pas à m'informer de vos découvertes!!!!!

 

 

15:40 Publié dans Divers | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : Sujets divers

Commentaires

Vérification faite je n'ai pas trouvé ces mots dans mon dictionnaire 1995... Peut-on y sont-ils dans un dictionnaire plus récent ?
En tout cas, si ces mots ont été inventés, leur signification semble plutôt claire... Ils ont dû être employés pour combler une imprécision dans le vocabulaire français.
Mais trop de néologismes donne au contraire une impression de pédantisme de très mauvais goût !

Écrit par : Titem | 11 septembre 2005

Les commentaires sont fermés.