Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30 avril 2006

Doit-on soutenir financièrement la Palestine?

Cette note fait partie de la catégorie "Questions ouvertes". Je ne donne que quelques éléments sur un thème et c'est à vous d'exposer votre avis et d'argumenter. Certaines questions n'ont pas éveillé le débat. Je pose aujourd'hui une question délicate concernant l'aide financière à la Palestine. Comme vous l'avez entendu, la Communauté Internationale [essentiellement l'Union Européenne (principal financier)] a décidé de suspendre l'aide financière à la  Palestine depuis l'arrivée du Hamas au pouvoir, qui ne reconnait pas l'Etat d'Israël et de fait crée un risque d'escalade des violences. Le Président de l'autorité palestinienne, Mahmud Abbas (chef de l'opposition politique), est venu dans plusieurs pays pour réclamer une aide financière: Turquie, Norvège, Finlande, Jordanie ainsi que la France. Jaques CHIRAC a répondu favorablement à cette demande et débloquera plusieurs centaine de millions d'euros.

La question qui se pose alors: doit-on soutenir financièrement la Palestine?

OUI:

- 140 000 fonctionnaires ne sont plus payés depuis des mois, et le risque pour des milliers de personnes de tomber sous le seuil de pauvreté est imminent.

- comme le propose le Président de l'autorité palestinienne, l'argent peut être versé par différents mécanismes empêchant le Hamas d'établir une redistribution.

- la cessation de ce financement pourrait accélérer l'escalade extrémiste et conflictuelle dans la région du Proche-Orient.

NON:

- soutenir financièrement un Etat qui sombre dans un extremisme dangereux et développe des idées appelant au conflit ne peut pas être admis. Le soutient à des démocraties naissantes ou à des Etats en voie de respecter les droits de l'homme et l'Etat de droit est une priorité: la Palestine est un exemple inverse.

- lors d'un reportage télé, un fonctionnaire interrogé explique qu'il n'est plus payé depuis 6 mois mais ne regrette pas d'avoir voté pour le Hamas. Pour lui, les responsables restent les occidentaux.

- le versement d'une aide financière permettra forcément au Hamas de profiter de cet argent. Aucun signal fort envers la situation actuelle dans cet Etat ne sera lancé.

 

Ce ne sont ici que quelques arguments en faveur des deux positions. Je lance le débat pour une raison principale. On entend souvent dire que l'Etat est déficitaire, que le déblocage de quelques millions d'euros semble difficile, les taxes sur le carburant asphyxient  actuellement de nombreuses activités professionnelles mais aussi de nombreux foyers, la précarisation dans notre pays s'accroit, des économies doivent être faites.... cependant, le déblocage de quelques centaine de millions d'euros s'obtient en quelques heures alors que la situation peut se trouver discutable. Je ne suis certainement pas contre l'aide aux pays en voie de développement, les pays dans une situation humanitaire difficile, des pays en voie de devenir une démocratie... ils sont nombreux encore, et ils ont besoin de notre aide financière. En l'espèce, la situation apparait plus complexe.

Je m'oppose à une aide financière à des Etats ou principautés dont les ressources financières sont dejà largement démesurées (je vise expressement la Pincipauté de Monaco), ainsi que des Etats connaissant un régime totalitaire ne respectant pas les droits de l'homme.

La situation complexe en Palestine demande de se poser la question, si l'on doit ou non aider cet Etat financièrement (bien que notre avis ne compte pas, la décision étant déjà prise).

Et vous, quel est votre avis?

Commentaires

Nous voilà encore une fois pris dans nos propres contradictions ! Georges Bush, par aveuglement, a prôné avec vigueur la démocratie, mais jamais l'idée lui a traversé que la démocratie sans le développement conduirait invariablement à l'arrivée légale des gouvernements les plus extrêmistes.

Tiens ça me rappelle qulque chose ça, l'Allemagne de Weimar : la vieille Europe connaissait cet épisode de l'histoire.

Pour ma part, il convient d'aider la Palestine un minimum, en attendant d'obtenir au moins la reconnaissance de l'Etat d'Israël par le gouvernement Hamas.

Écrit par : Titem | 01 mai 2006

Pourquoi payer des impots pour les Palestiniens
,alors que notre pays est ruiné pour des générations,que des Français qui travaillent comme ouvriérs dorment dans la rue car ils ne sont pas prioritaires pour les HLM ,*** ****** ils travaillent,crévent de froid l'hiver se font insultés agréssés volés violés et assasinnés *** *** **********
Qu'ils sont discriminés sur leurs propres sol au bénéfice d'émmigrés(LA DISCRIMINATION POSITIVE)
Rappellez vous qu'ils ont brulé le drapeau Français ,brulés des synagogues des églises des femmes ***** ***** *************...



Compte tenu des propos de ce commentaire, j'ai décidé de censurer les passages pouvant être soumis à poursuite par des *. fxrd

Écrit par : Beret Basque | 01 mai 2006

J'ai décidé de conserver le commentaire précédent pour ne pas vider de sens le débat. Je respecte la pensée de chacun mais ne peut tolérer des propos contraire à la loi. Si la réaction de "Beret Basque" vous choque, n'hésitez pas à le faire savoir! Si votre pensée s'en rapproche, formuler correctement votre observation.

Écrit par : fxrd | 02 mai 2006

C'est le Moyen-Orient qui est ruiné, financièrement, socialement, et politiquement, par les politiques menées par la Maison Blanche. Et s'il faut leur venir en aide, c'est aussi un investissement pour notre propre sécurité, puisque la détresse dans laquelle ils se trouvent alimentent le terrorisme.

Cela me semble évident quand on cherche à regarder plus loin que les frontières de l'hexagone et qu'on cesse de se regarder le nombril, surtout pour y trouver des affabulations, beret basque.

Écrit par : Titem | 02 mai 2006

Les commentaires sont fermés.