Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04 avril 2006

Insultés de "sales Boches" par des collégiens français...

Je dois vous avouer avoir été choqué à la lecture de cette information: des correspondants collégiens allemands ont subi des agressions et des insultes alors qu'ils étaient en France dans le cadre d'échanges pédagogiques. Les évènements se sont passés dans des collèges de la Seine-Saint-Denis (Collège Jean-Jacques Rousseau du Pré-Saint-Gervais et le collège Jorissen à Drancy). Plusieurs collégiens ont réservé un accueil particulier à ces jeunes allemands: saluts nazis, insultes ("sales Boches"), jets de pierres.

Le recteur Bernard Saint-Girons a qualifié ces faits de "graves" qui suscitent "la tristesse et l'indignation" devant être condamnés avec une grande fermeté. Les élèves identifiés ont été exclus temporairement. Une plainte a été déposée par la principale du collège de Drancy où se sont passés les jets de pierre.

Selon le rectorat, ces actes n'auraient pas été motivés par la nationalité des victimes mais par une hostilité envers des étrangers à l'établissement, dictée peut-être par des sentiments xénophobes.

Après la crise des banlieues et la volonté d'expliquer les discriminations subies, ces actes amènent à se poser différentes questions:

- il semblerait que l'étranger "au quartier" ne soit pas le bienvenue, même dans un cas d'échanges pédagogiques avec des adolescents étrangers. Ces évènements apparaissent alors en contradiction avec la volonté d'affirmer le renfermement imposé aux quartiers difficiles par l'extérieur. De tels évènements poussent à penser que les quartiers connaissent malheureusement une véritable spirale d'un renfermement sur eux-mêmes attisée par une minorité des habitants souvent jeunes.

- il ne fait pas de doute que ces évènements sont graves. D'ailleurs, on peut être soulagé que les jeunes allemands n'aient pas été bléssés. Ces actes ont été commis par de jeunes adolescents. Le débat sur la réforme de l'ordonnance de 1945 devient alors sous-jacent.

- après les évènements de la crise des banlieues, des débordements lors des manifestations contre le CPE, ces évènements de xénophobie envers des étrangers placent de nouveau la France dans une situation de pays en crise, où les voyageurs, touristes et même étudiants étrangers ne sont plus en sécurité. C'est l'image même de la France qui est atteinte.

Je voudrais simplement adressé des excuses aux jeunes allemands ayant subis de telles brimades sans aucune raison. Il est nécessaire de rappeler que ces quelques évènements qui sont le fait de quelques individus, portent préjudices à notre Pays, notre Nation et nos Valeurs.

 

Commentaires

Intolérable !... Mais terriblement révélateur du malaise qu'on a peine à se représenter.

Des actes non motivés par la nationalité des correspondants ? Euh... Ils ont été insultés de "nazis", pas de "polacks", de "chintok".

Si les jeunes agresseurs voulaient s'en prendre à des étrangers uniquement parce qu'ils sont étrangers, et indépendemment de leur nationalité, on voit tout de même le poids des préjugés et du repli sur soi dans les banlieues.

Il y a énormément de travail à faire dans les banlieues pour la découverte de l'autre.

Pendant ce temps-là, on manifeste contre le CPE. Mais ce sont des petits signes comme ça, ou plus grave ceux de Novembre, qui montrent que le malaise est plus profond qu'un simple contrat, et que le remède doit être encore plus profond !

Écrit par : Titem | 04 avril 2006

Non, mais vous ne voyez pas comment les allemands se comportent ? J'ai appris plusieurs langues et je n'ai jamais vu des étrangers aussi haïs que les allemands en france, mais c'est eux qui provoquent cette réaction par leur comportement brutal.
D'ailleurs j'ai constaté sans étonnement que les français cont comme les néerlandais, les polonais, les suisses, les italiens, les anglais : on n'aime pas les allemands, mais eux, globalement incapables de faire une analyse sur eux-même, sont perdus dans leur histoire et leurs grandes idées, et semblent toujours croire à un complot planétaire !!!

Écrit par : fopa rêver | 31 octobre 2006

Et même, ça vient de loin et donc ce n'est pas près de changer : sur un site américain, j'ai lu que des américains immigrés d'origine allemande, dégoutés par le carnage de la première guerre mondiale et la réaction brutale des allemands, avaient décidé de couper définitivement tous les ponts avec leur pays d'origine

Non vraiment, le moins qu'on puisse dire, c'est :

Ce sont de SALES VOISINS !!!!!

Écrit par : foparêver | 31 octobre 2006

Vous voyez comme les français vont se faire soigner à l'étranger ??
J'ai donc essayé de me faire soigner en Allemagne.
La pratique de l'allemand pouvait m'être très utile
Voilà comment ça s'est passé :

1 je suis allée dans un de leurs centres culturels, dépendant de leur état fédéral pour avoir des cours valables et pas très chers : à l'accueil : refus de donner une réponse, il faut absolument prendre rendez-vous

2 je prends rendez-vous : l'allemand ne me dit pas que je peux avoir des cours particuliers immédiatement, ne me parle pas des cours en Allemagne(j'ai appris que tout ça existait après), je dois atteindre 6 mois...

3 comme je doutais de sa bonne volonté, vu son attitude, j'attends la rentrée et je choisis des cours collectilfs avec quelqu'un d'autre : l'allemend me retéléphone pour que je change de cours

4 il est tellement nul et agressif que je trouve un prétexte pour rechanger de cours au cours de l'année

5 c'était aussi mon interlocuteur pour renseigner sur des examens : non seulement il ne m'a pas aidé, mais j'ai constaté l'entente des allemands pour m'empêcher d'avoir des renseignements : ce sont des français qui m'ont aidé, et j'ai dû écrire à des allemands d'une autre ville pour avoir les renseignements nécessaires

6 l'année suivante je prends un cours collectif avec quelqu'un d'autre, toujours du centre

7 plus ou moins incitée à le faire, je me plains de l' attitude du premier enseignant : il me renvoie du centre !!

8 le directeur, le trésorier, allemands, le président français : personne ne le contredit : cette absence de discussion est frappante avec les allemands

9 je cherche alors des cours en Allemagne : impossible de trouver un cours avec une réponse correcte : j'ai dû passer par un troisième pays pour obtenir ce que je souhaitais une solution

10 et là, après avoir dépensé une fortune pour l'examen, par hasard, pile poil quelques jours avant, un prof (d'allemand..!!)me propose une adresse pour me soigner !!! - car je m'étais renseigné sur place par mes propres moyens, mais il était hors de question pour moi de me soigner avant un examen : j'aurais pu le faire des années avant, mais c'était juste avant l'examen qu'on m'aide à le faire!!!

11 car j'avais pris des cours avec des allemands, mais aucun n'a répondu à ma demande de renseignementssur ces soins...(qui n'avait bien sûr rien àvoir avec les cours, mais bon, la même attitude me semble inimaginable avec des français)

12 des années avant, j'avais écrit en français à un médecin allemand, qui m'avait donné de bons renseignement : mais en évitant tout renseignement précis, toute adresse, tout nom précis...

13 je vais donc sur un de leur forum pour mon problème de santé : j'ai trouvé une réponse valable pour une autre personne, mais sur le forum, un allemand me raconte des sottises sur le contrôle qu'il y a sur les soins.... d'autre part le forum conseilllait en particulier un praticien quedes participants du forum ont coplètement démonté, arguments à l'appui...

je commençais à connaître la musique allemande, j'ai tout laissé tomber...

mais quand on compare cette attitude vraiment spéciale avec l'attitude d'autres pays voisins, on comprend mieux mon opinion des allemands...

Écrit par : foparêver | 06 novembre 2006

"9 je cherche alors des cours en Allemagne"
mais il y a eu encore d'autres problèmes : trouvant très bien ces cours, je décide une deuxième fois de m'adresser directement aux allemands
14 : refus de la secrétaire de me donner l'adresse de l' hébergement
15 : je n'ai donc pas pu réserver le trajet à temps, et je débarque sans l'adresse définitive
16 : refus des taxis de me predre : l'adresse intermédiaire était trop proche
17 : au bout d'un heure le soir, avc mes bagages , je trouve l'adresse de l'hotel : qui me dit d'aller ailleurs, car il ya une fuite d'au dans ma chambre
18 : je retourne à la station taxi, redoutant d'autres problèmes : les autres conducteurs refusent encore effectivement de me conduire et je dois donc m'adresser à une femme qui n'est même pas capable de me soulever mes bagages : enfin elle m'amène quand même à la bonne adresse
19 : dans cet endroit je n'ai aucun contact avec d'autres étudiants, par hasard, et en plus je suis plus loin des cours et du centre ville que prévu

Mais depuis, j'ai appris que ce sont les francs-maçons qui sont derrière ce type de magouilles, ceux qui règnent effectivement au moins dans ma ville, ayant sans doute des contacts en Allemagne, ce qui rend d'un seul coup la situation plus explicite et plus crédible , et rend superflues toutes explications supplémentaires, les Italiens ayant écrits des livres instructifs sur les liens étroits entre franc-maçonnerie et mafia
Si vous avez une idée de ce qu’on peut faire contre ces pratiques totalitaires, c’est que vous êtes plus malin que moi
envoyer un message sur votre site n'est pas des plus facile aujourd'hui

Écrit par : foparêver | 15 janvier 2007

Je dois vous avouer que je ne suis jamais aller en Allemagne. Les seuls allemands que j'ai pu croiser étaient en vacances en France.

Je ne peux donc pas personnellement exposer l'accueil en Allemagne des français.

Je suis tout de même étonné de vos commentaires car plusieurs membres de ma famille ont voyagé en Allemagne et en Autriche, ainsi que des amis; et tous m'ont indiqué que ces pays étaient magnifiques et accueillant.

Si d'autres personnes ont eu la chance ou la malchance de se rendre en Allemagne, n'hésitez pas à nous faire part de vos commentaires.

Écrit par : fxrd | 15 janvier 2007

Ce n'est pas la permière fois que vous faites part de votre germanophobie ici fopasrêver. Aussi il est important de remettre les choses au clair :

L'histoire que vous avez vécu, c'est ce qu'on appelle la loi des séries, vous avez tout simplement joué de malchance. En aucun cas on ne saurait affirmer aussi dogmatique que vous que les Allemands seraient "des mauvais voisins".

A Sciences Po Rennes, nous avons un certain nombre d'étudiants (et de professeurs) Allemands, ce sont des gens parfaitement charmants. Quand je suis allé en Allemagne, j'y ai trouvé des gens polis, beaucoup plus admiratifs de la France que nous le sommes de l'Allemagne.

Et c'est avec grand plaisir que je m'y rendrai prochainement.

En ces temps d'Europe troublée, elle qui aurait tant besoin de solidarité et d'union, je trouve votre réaction puérile et égocentrique.

Écrit par : Titem | 16 janvier 2007

les allemands sont des gens *** et historiquement **** Que je sache ils ont exterminé 1 millions d'enfants Juifs et il est impossible ****. alors tant qu'a faire je le dis : **** !

Écrit par : eric | 14 mars 2014

Je ne suis pas favorable à la censure, à l'exception des messages à caractère discriminatoire ou appelant à la haine.

Écrit par : Fxrd | 14 mars 2014

Les commentaires sont fermés.