Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13 mars 2006

L'attitude de Silvio Berlusconi: dictateur des temps modernes?

Le Président du Conseil italien Silvio Berlusconi a subi de nombreuses critiques: alliance avec l'extrême droite, quasi-monopole des médias, corruption.... Homme le plus riche d'Italie, un des hommes les plus riches du monde, des soupçons pèsent sur l'obtention de cette fortune....

Aujourd'hui, il possède un magnifique pouvoir économique, médiatique et aussi politique! Pourtant les dérapages ne manquent pas.

Nouvel exemple:  son intervention télévisée sur une chaîne publique où il s'est d'abord plaint de ne pas avoir assez la parole, avant de perdre son calme et de critiquer la journaliste lui répétant d'être de gauche, très à gauche. Avant de quitter le plateau, il lui lance qu'elle devrait avoir honte.... Le plus choquant, il la menace devant les caméras: sa carrière serait finie.

Sans trop mettre intéressé précisemment à ce personnage, j'avoue avoir été choqué par cette intervention. Il est tout de même Président de l'Italie, pays membre de l'Union Européenne. Peut-on admettre que cette attitude est digne d'un homme d'Etat?

Que pensez-vous de cette attitude?

Commentaires

"very nice blog.. i ll come back"

Écrit par : Erica | 16 mars 2006

J'espère bien que Romano Prodi gagnera face à cet homme méprisable ! Orgueillieux, corrompu, suffisant... Il ne s'est pas seulement allié à l'extrême-droite de la ligue du nord, il s'est également allié avec les néo-fascistes dont la président n'est autre que la tendre petite fille du Duce alias Benito Mussolini...

Le florilège ne s'est pas fait attendre : "Il vaut mieux être fasciste que pédé"... historiquement parlant, oui les premiers ayant martyrisés les seconds.

Écrit par : Titem | 17 mars 2006

ça fait un bout de temps que Berlusconi tient la presse pour mieux la museler et qu'il pratique la censure aussi efficacement que Mussolini a su le faire en son temps. Il ne supporte pas l'opposition, la liberté d'opinion et l'indépendance de la presse. Une vraie attitude de dictateur donc...rien ne change avec le temps, les dictateurs ont toujours eu les mêmes méthodes.

Bravo pour cet article.

Tonton Z

Écrit par : Tonton Z | 18 mars 2006

Les commentaires sont fermés.