Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15 novembre 2005

Le Réseau Echelon

La chaîne LCP Assemblée Nationale (disponible sur la TNT) a diffusé récemment un film sur le réseau Echelon. Dans ce film-reportage, plusieurs intervenants notamment américains et canadiens, sont d’anciens employés de la NSA ou des spécialistes du réseau Echelon, rendant le reportage très intéressant et fort précis.

Notons en premier lieu que les réseaux d’écoutes permettent de recueillir les transmissions tant par téléphone (fixe ou portable), par fax ou par internet. Bien sûr, certaines écoutes que je qualifierais de « proximité » permettent l’écoutes de bureau ou dans la rue via le matériel adéquate.

Comme chacun le sait, le réseau Echelon est le plus grand réseau d’écoute au monde. Il se compose des Etats-Unis, du Royaume-Uni, du Canada, de l’Australie et de la Nouvelle-Zélande.

Cependant, il faut faire remarquer que plusieurs bases d’écoutes sont aussi installés au Danemark et en Norvège. Alors que l’Allemagne accueillait aussi de telles bases, ce ne serait plus le cas maintenant.

Notons aussi que les américains gèrent le réseau. Ils recueillent l’ensemble des informations tant recueillies au niveau national que dans les autres pays, puis décident seuls de redistribuer les informations qu’ils souhaitent. Les quatre autres Etats doivent donc obéir.

 

Parmi les informations intéressantes que l’on apprend dans ce film documentaire, on peut énoncer l’utilisation des ambassades pour poser des antennes ou relais d’écoutes. Il n’est donc pas étonnant que les ambassades proches de notre Assemblée Nationale ou de l’Elysée écoutent en secret les conversations de nos dirigeants.

Le réseau a été fort critiqué pour ces écoutes selon leurs critères, sans aucun respect des droits de l’homme et de la vie privée attachée à chaque individu. De plus, les écoutes à des fins commerciales furent aussi très décriées (renseignement ou espionnage commercial).

Cependant, ce réseau peut permettre un excellent moyen technique pour déjouer les attentats terroristes. En revanche, les attentats du 11 septembre sur le World Trade Center semble être un bel exemple de la non infaillibilité de ce système. Mais, le terrorisme semble développer la collaboration entre les différents réseaux d’écoutes…

(Pour la photo: notons que sous ces sphères se cachent une parabole géante. La sphère permet simplement de cacher la direction de la parabole pour ne pas montrer qui on écoute!!!)

Car il ne faut pas trop crié à la violation par le réseau Echelon. Le reportage montre clairement que les Etats restent très secrets sur ces affaires. Critiqué au Parlement Européen, une commission fut chargée d’une enquête…. Qui n’aboutit à pas grand chose….. Et ce, peut-être car la France ainsi que d’autres Etats possèdent leur propre réseau d’écoutes. En France, plusieurs bases d’écoutes existent. Cependant, il faut préciser que ces réseaux sont moins développés et donc moins puissants. Difficile à un pays de rivaliser avec 5. Des projets existent aussi pour tenter de créer un réseau au niveau européen, que les américains redoutent d’ailleurs, car cette fois-ci le réseau Echelon pourrait être concurrencé réellement.

Je finirais sur ce sujet en précisant une réflexion personnelle et avec quelques mots du reportage :

--- pour ma part, je pense que l’espionnage et le contre-espionnage a toujours existé, et peut même se justifier…. Les réseaux d’écoutes font partie de ce système…. En revanche, je serais très critique envers le Royaume-Uni qui participe au réseau Echelon au premier plan, ainsi qu’envers les Etats servant de base à ce réseau, malgré leur appartenance à la Communauté Européenne et à l’Union Européenne. Fondées sur une volonté de commerce commun puis de citoyenneté européenne, une confiance s’est établie entre nos pays. Cependant, cette participation me paraît troubler celle-ci. Je dirais même que le Royaume-Uni gagne de nouveau son titre de « cheval de Troie » de l’Europe.

--- Le reportage rappelle que ces réseaux tiennent à cultiver le secret. C’est pour cela d’ailleurs que l’on ne les connaît que face à leurs échecs…. Ils créent de fait un sentiment de crainte, de peur. Enfin, le reportage finit sur ces mots : « LA GUERRE DE L’INFORMATION NE FAIT QUE COMMENCER ».

Si vous avez la possibilité de voir ce film qui doit durée près de 1h30…. N’hésitez-pas…..

Commentaires

Sur le coup, ce reportage impressionne, et fait même peur, mysthifie, sans doute à juste titre, l'entreprise très secrète et très communautaire de la NSA : les salariés sont incités à se marier ensemble, premeir recruteur de mathématiciens au monde...

Même si je n'aime pas la réaction immédiate de nombre d'entre nous clamant qu'"ils n'ont rien a se reprocher, de tte façon, que de tte façon ils ne seront jamais écoutés"..., on peut tout de même se demander si ces installations sont si utiles qu'elles en parraissent, est sont elles normales ?

A la deuxieme question, je répondrai un peu paradoxallement oui : comme dis dans ce reportage, les transferts d'informations par sattelites se font en clair, grosse lacule dont profitent tant les amateurs que la NSA et chaque système d'écoute de chaque grand pays.

De cela, on peut se demander, mais que peuvent ils bien écouter de si intéressant qui transite en clair ?

Un point faible de l'émission réside dans le fait qu'à trop vouloir dénoncer, les faits sont quelques fois simplifiés.
Ils parlent à un moment d'écoutes professionnels, permettant de renseigner les entreprises américaines sur leurs concurents.
Mon père travaillant dans un secteur assez à risque, la snecma, il me décrivait son septicisme par rapport à Echelon :
En plus des transferts cryptés, les communications se font à travers un langage, non pas codés, mais plutot transposé, ainsi, il est souvent impossible d'utiliser la reconnaissance vocale pour identifier des mots.

Ecoutes et services secrets étant bien plus renseignés par des espions, des emloyés soudoyés etc.

Selon l'émission, les terroristes utilisent eux très peu l'électronique;
ainsi bien que très impressionnant Echelon n'a pas prévenu des attentas du 11 sept;


Faut il pour autant ne pas réagir et laisser se développer cette "course aux armements" dans cette nouvelle guerre de l'information ?


Henri S.

Écrit par : Henri S. | 11 janvier 2006

Les commentaires sont fermés.